Bracelets anti-moustiques : 4 dangers à connaître

Certifié par nos experts médicaux MedisiteConsidérés comme une alternative aux répulsifs et pesticides, les bracelets anti-moustiques sont à utiliser avec précaution. Plusieurs alertes à leur sujet ont été transmises aux centres antipoisons. Brûlures au second degré, irritations, convulsions… Ces gadgets, si populaires en été, ne sont pas sans danger ! Aperçu.
Bracelets anti-moustiques : 4 dangers a connaitre

Alors que la saison des moustiques bat son plein, vous êtes nombreux à miser sur les répulsifs pour les éloigner. Attention, certains sont moins inoffensifs qu’ils n’en ont l’air. Faire fuir les moustiques, oui, mais pas à n’importe quel prix. Les bracelets anti-moustiques ont récemment fait l’objet de plusieurs signalements auprès des centres antipoisons. Ils ont été mis en cause pour certains incidents survenus principalement chez les jeunes enfants, mais pas uniquement. L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) rappelait dernièrement que les bracelets anti-moustiques pouvaient être dangereux, à la fois pour les enfants, mais aussi pour les adultes.

Bracelet anti-moustique : des cas de brûlures cutanées

"Les bracelets répulsifs contre les insectes se présentent sous la forme d’un bracelet, le plus souvent en matière plastique, sur lequel est fixé une plaquette ou une capsule qui libère un mélange odorant à base d’huiles essentielles extraites de plantes", décrit l’Anses. Des substances chimiques volatiles peuvent être également ajoutées au mélange. Au bout d’un certain temps d’utilisation, le dispositif doit être, selon les modèles, remplacé (clip interchangeable) ou bien rechargé à l’aide d’une solution fournie avec le bracelet, ou achetée à la demande.

Les Centres antipoison (CAP) ont alerté l’Anses d’un cas de brûlure cutanée survenue chez un petit enfant portant un bracelet anti-moustique entré en contact avec sa joue pendant la sieste. Malheureusement, ce cas n’est pas isolé. En outre, certains adultes ont aussi fait les frais des dangers de ce gadget. On passe en revue les risques dans notre diaporama.

Bracelet anti-moustique : d’où vient le risque ?

"La grande majorité des substances entrant dans la composition de ces dispositifs sont potentiellement des irritants cutanés et oculaires, ce qui explique les réactions à type de brûlures ou d’érythèmes observés à la suite de la mise en contact accidentelle du liquide du dispositif directement avec la peau ou les muqueuses, alerte l’Anses. Ces réactions apparaissent d’autant plus intenses que le contact avec la capsule ou la plaquette a été prolongé et qu’elle implique des zones particulièrement fragiles comme le visage d’un jeune enfant".

En outre, un phénomène mécanique dû au bracelet en matière plastique exacerbant l’irritation locale n’est pas à exclure, "comme chez les deux sujets adultes ayant développé des réactions qualifiées d’abrasives", décrit l’Agence.

Le géraniol est un constituant fréquemment retrouvé dans ces dispositifs ; c’est une substance parfumante qu’on retrouve aussi dans la composition de nombreux produits ménagers (nettoyants), cosmétiques (savons, shampooings), parfums. Elle est susceptible d’entrainer une irritation sévère, oculaire et cutanée, ainsi qu'une sensibilisation cutanée.

Découvrez dans notre diaporama les dangers auxquels vous vous exposez si vous utilisez ce genre de répulsifs.

Moustique : comment se protéger autrement ?

Trouver la couverture santé adaptée à votre besoin ! Télécharger gratuitement le guide mutuelle Retraite

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Quelles sont les maladies transmises par les moustiques ?