Sommaire

Se couper les ongles trop courts : attention aux ongles incarnés

Les gens ont tendance à se couper les ongles des pieds très courts car "ils utilisent des instruments peu précis comme le coupe-ongle", commente le podologue Anthony Carreira.

Quelles conséquences sur le pied ? "L’ongle, au fur et à mesure de sa repousse, peut s’enfoncer dans la chair qui va s’inflammer et devenir douloureuse pendant la marche et en position statique." De plus, une coupe en profondeur sur les côtés risque la formation de "pointes d'ongles" et son incarnation.

Le bon geste : Il est préférable de couper ses ongles relativement droits, de préférence avec un ciseau ou une pince et d’arrondir légèrement sur les côtés. "On conseille toujours aux sportifs et marcheurs de se couper les ongles grand maximum une semaine avant leur épreuve" rappelle le spécialiste.

Mal sécher ses pieds après la douche favorise les mycoses

Un bon séchage entre les orteils après la douche est essentiel. D'autant que nos pieds évoluent dans un milieu très renfermé, car enfermés toute la journée dans des chaussettes et chaussures, souvent en matières synthétiques.

Quelles conséquences sur le pied ? S’il reste humide après la douche avant d'être chaussé, il risque de développer des mycoses et des fissures. "Ces dernières peuvent être liées à la macération favorisant le développement des bactéries", explique Anthony Carreira.

Le bon geste : "Il est important de privilégier des matériaux naturels comme le cuir pour vos chaussures, le coton pour vos chaussettes et de vous éloigner du synthétique qui maintient la chaleur et favorise la transpiration".

Porter des chaussures trop serrées gêne la circulation sanguine

C'est une mauvaise habitude que l’on retrouve souvent chez les femmes pour qui "le choix des chaussures se porte souvent plus sur l’esthétique que sur le confort", commente Anthony Carreira, pédicure-podologue.

Quelles conséquences sur le pied ? Les chaussures fines et étroites "enraidissent les articulations, principalement au niveau des orteils. Recroquevillés, ils se positionnent en "griffe", les fameux "orteils en marteau", poursuit le spécialiste. De plus, le pied très à l'étroit gonfle et se compresse, ce qui gêne la circulation sanguine. Enfin, une chaussure trop étroite et pointue peut provoquer le syndrome de Morton qui correspond à la "contraction douloureuse d’un nerf du pied entre les deux os métatarsiens", souligne le podologue. "Une pathologie plutôt courante, notamment chez les femmes."

À noter : On peut souffrir des mêmes désagréments avec un laçage trop serré.

Râper trop souvent ses pieds augmente la corne

"Plus on utilise la râpe, plus on chauffe et on agresse la peau et plus on stimule le mécanisme de protection du pied, qui crée... de la nouvelle peau !", explique le podologue.

Quelles conséquences sur le pied ? de la corne.

Le bon geste : La râpe, qui sert à ôter la corne et les callosités excédentaires, ne doit s’utiliser qu’occasionnellement : "1 à 2 fois par mois et pas plus de 2 minutes pour ne pas agresser trop douloureusement la peau", précise le spécialiste. "Après chaque utilisation, pensez à bien hydrater vos pieds avec des crèmes comme Happy Vita, Eona ou Pierre Fabre."

En règle générale, il est important de consulter au moins une fois par an un pédicure-podologue pour traiter ou prévenir les potentielles complications.

Chaussures trop courtes : des risques d'hématomes et de cors

"Une paire de chaussures trop petite peut provoquer des traumatismes aux ongles qui butent au bout du soulier et finissent par former des hématomes", précise le podologue. Elle peut aussi entraîner la formation de griffes d’orteils, ce qui va conduire à la formation de cors (oeils de perdrix).

Mettre tout le temps des baskets fragilise les pieds

"Un pied constamment enveloppé sera moins réactif qu’un pied sollicité par d’autres types de chaussures en cas d’agressions extérieures", précise Anthony Carreira.

Le bon geste : Comme pour les chaussures à talons et les tongs, il est préférable de varier ses chaussures pour consolider son pied.

Porter des talons hauts tous les jours entraîne des oignons

Portés trop régulièrement, les talons modifient la posture du corps pendant la marche.

Quelles conséquences pour le pied ? "8 cm de talons tous les jours peuvent réduire le tendon d’Achille (sous le mollet) et modifient la courbure du dos, ce qui peut provoquer de l’arthrose", commente le podologue. De plus, si la personne passe soudainement à une hauteur de talons plus basse, le changement peut entraîner une tendinite. Par ailleurs, le port prolongé de hauts talons modifie l’appui du pied, le poids étant plus supporté par les têtes métatarsiennes qui vont être sur sollicitées. "Comme pour les chaussures trop étroites, elles peuvent provoquer la formation de griffes d’orteils. La surcharge sur l’avant du pied va également favoriser le développement de pathologies comme le syndrome de Morton et l’hallux valgus" conclut le podologue.

Le bon geste : "L’idéal est une hauteur de 3 à 4 cm ; au-delà de 6 cm le pied va souffrir", précise le spécialiste. La question de la largeur du talon est également importante : plus ils sont fins, plus la marche est instable et plus le risque d’entorse est grand. Le talon doit au moins mesurer 1/3 de la taille du talon" souligne Anthony Carreira.

Pieds pas assez couverts en hiver : le début des engelures

De manière générale, mieux vaut bien se couvrir les pieds en hiver.

Quelles conséquences pour le pied ? "Si le pied reste froid et/ou humide, les vaisseaux sanguins se retrouvent fortement réduits. Les extrémités comme les doigts et les orteils sont ainsi moins irrigués, ce qui peut provoquer l’apparition d’engelures" précise Anthony Carreira.

Les personnes ayant une mauvaise circulation, voire un syndrôme de Raynaud sont également plus sujettes aux engelures.

Le bon geste : "Pour bien protéger ses pieds, l’idéal est de pouvoir mettre 2 paires de chaussettes : une fine en soie et une épaisse en laine."

Passer sa vie en tongs : gare aux crevasses

Dans un environnement occidental où l’on est habitué à enfermer son pied dans une chaussure, le port de tongs va accentuer le mécanisme de formation de la peau, notamment au niveau du talon qui est constamment stimulé lors de la marche. De plus, le port constant de tongs peut provoquer un élargissement du pied, qui se trouve plus "libéré".

Quelles conséquences pour le pied ? "La stimulation constante du talon par les tongs va entrainer la formation de callosités, voire de crevasses car avec une tong (et tout ce qui ne maintient pas l’arrière du pied), le pied tape et la peau est stimulée. Cherchant à se protéger elle s’endurcit et forme des callosités ou des crevasses, notamment quand le pied est sec."

Le bon geste : Alterner le port de différentes chaussures.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Remerciements à Anthony Carreira, pédicure-podologue, pour sa collaboration à cet article.

Vidéo : Pieds : ces symptômes qui doivent faire peur !

mots-clés : Mal aux pieds
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.