Burn-out : 8 plantes pour s’en sortir

Le syndrome d’épuisement professionnel, équivalent en français du terme anglais “burn-out”, se traduit par un “épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel”, définit la Haute Autorité de Santé (HAS).

Avant de découvrir dans notre diaporama quelles sont les plantes susceptibles d’aider naturellement une personne touchée, voici comment reconnaître les signes de ce syndrome.

Burn-out : des signes à repérer au plus vite

Le syndrome d’épuisement professionnel n’est pas une maladie caractéristique, mais il peut se manifester de façon plus ou moins grave, avec une installation progressive et souvent insidieuse. La personne atteinte se retrouve alors en rupture avec son “état antérieur” et selon la HAS, cela se vérifie notamment aux niveaux :

  • émotionnel : anxiété, tensions musculaires diffuses, tristesse de l’humeur ou manque d’entrain, irritabilité, hypersensibilité, absence d’émotion ; ´
  • cognitif : troubles de la mémoire, de l’attention, de la concentration, des fonctions exécutives ;
  • comportemental : repli sur soi, isolement social, comportement agressif, parfois violent, diminution de l’empathie, ressentiment et hostilité à l’égard des collaborateurs, comportements addictifs ;
  • motivationnel : désengagement progressif, baisse de motivation et du moral, effritement des valeurs associées au travail, doutes sur ses propres compétences (remise en cause professionnelle, dévalorisation) ;
  • physique : asthénie (fatigue), troubles du sommeil, troubles musculo-squelettiques (type lombalgies, cervicalgies, etc), crampes, céphalées, vertiges, anorexie, troubles gastro-intestinaux.

Une fois installé, le burn-out doit être diagnostiqué par un médecin et pris en charge au plus tôt. En plus des traitements classiques, certaines plantes peuvent aussi jouer un rôle dans la guérison, à condition de demander l’avis à un professionnel de santé pour éviter toute interaction possible avec des médicaments ou autres pathologies.

Le Safran

1/8
Burn-out : 8 plantes pour s’en sortir

Cette plante “détend, apaise et joue un rôle bénéfique sur le sommeil quand celui-ci est perturbé”, avance l'herboriste Michel Pierre dans son ouvrage. 

1 gélule dosée à 30mg après le dîner.

La Rhodiole

2/8
Burn-out : 8 plantes pour s’en sortir

Une plante qui “aide l’organisme à s’adapter aux stress extérieurs” et qui “stimule le tonus physique, intellectuel et immunitaire tout en rééquilibrant les neurotransmetteurs (dopamine, adrénaline, noradrénaline)”, selon Ma Bible de l’Herboristerie de Michel Pierre.  

2 à 3 gélules dosées à 270mg de Rhodiole au petit-déjeuner en cure de 3 mois. 

Contre-indications : en cas de psychose maniaco-dépressive car la Rhodiole peut accentuer les phases de manie.

Le Pois à gratter

3/8
Burn-out : 8 plantes pour s’en sortir

Une plante ayurvédique “à effet dopaminergique” qui “énergise le matin, donne de l’entrain et de l’allant qui font souvent défaut quand on est au bout du rouleau”, avance le livre de Michel Pierre. 

2 à 3 gélules dosées à 350mg de Pois à gratter standardisées à 15% de L-Dopa au petit-déjeuner en cure de 3 mois. 

La Valériane

4/8
Burn-out : 8 plantes pour s’en sortir

Cette plante “détend, apaise et joue un rôle bénéfique sur le sommeil quand celui-ci est perturbé”, détaille Michel Pierre dans son ouvrage. 

Gélules dosées à 250mg de Valériane : 2 au dîner et 2 autres en cas de réveil nocturne. 

Le Griffonia

5/8
Burn-out : 8 plantes pour s’en sortir

Une plante à “effet sérotoninergique” qui “apaise, freine l’effervescence des émotions et positive l’humeur”, d’après Ma Bible de l’Herboristerie de Michel Pierre. 

Gélules dosées à 250mg de Griffonia standardisées à 30mg de 5 HTP :  une à prendre à 17 heures et la seconde au coucher. 

Contre-indications : en cas de traitement avec des antidépresseurs classiques. 

Le Millepertuis

6/8
Burn-out : 8 plantes pour s’en sortir

Une plante à “effet sérotoninergique” qui “apaise, freine l’effervescence des émotions et positive l’humeur”, selon le livre de Michel Pierre. 

Gélules dosées à 250mg de Millepertuis standardisées à 0,3% d'hypéricine et 3% d’hyperforine : une à prendre à 17 heures et la seconde au coucher. 

Contre-indications : avec tous les traitements allopathiques et la pilule contraceptive. 

La Prêle 

7/8
Burn-out : 8 plantes pour s’en sortir

Cette plante est “reminéralisante par excellence, elle aide le cortex nerveux à refaire le plein de nutriments essentiels”, d’après Ma Bible de l’Herboristerie

En décoction : 2 cuillières à soupe dans 50ml d’eau froide. Porter à ébullition et faire bouillir pendant 5 minutes puis couvrir et laisser infuser 10 minutes. Filtrer et boire une tasse avant chaque repas. 

Gélules dosées à 250mg : 2 au déjeuner et 2 autres au dîner. 

Le bourgeon de Figuier

8/8
Burn-out : 8 plantes pour s’en sortir

Cette plante est “une aide anti-stress, nervosité et anxiété”, avance Michel Pierre dans son ouvrage. 

Gouttes BMG : 10 gouttes sous la langue ou dans un fond d’eau, à prendre 3 fois par jour en dehors des repas.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Ma Bible de l’Herboristerie, Michel Pierre et Caroline Gayet aux Editions Leduc, p.154-155

https://www.has-sante.fr/jcms/c_2769318/fr/reperage-et-prise-en-charge-cliniques-du-syndrome-d-epuisement-professionnel-ou-burnout 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.