Phlébite au mollet : comment la reconnaître ?

Publié le 19 Octobre 2018 par La Rédaction Médisite
La phlébite au mollet, aussi nommée thrombose veineuse profonde, touche 100 000 personnes par an. Elle doit être prise en charge très rapidement. Qu’appelle-t-on phlébite au mollet ? Quels en sont les symptômes ? Comment poser le diagnostic d’une phlébite au mollet ? Comment la soigner ?
Publicité

6754356-inline-500x333.jpg© Istock

Phlébite au mollet: de quoi s’agit-il?

La phlébite relève des maladies cardio-vasculaires. Elle peut se manifester dans le mollet, la cuisse, le bras. La phlébite au mollet se produit quand un caillot se forme dans une veine du mollet et empêche partiellement ou totalement la circulation sanguine vers le cœur et les poumons. Le risque majeur est que ce caillot se détache de la paroi veineuse et remonte jusqu’au cœur, où il peut obstruer l’artère pulmonaire et générer une embolie pulmonaire. Il faut donc réagir très rapidement.

Phlébite au mollet: les symptômes

Il est important de connaître les symptômes de la phlébite au mollet afin de réagir au plus vite et d'éviter une embolie pulmonaire. La phlébite peut être asymptomatique dans le cas d’une phlébite superficielle, mais le plus souvent, on observetrois types de symptômes :- des douleurs au mollet, à ne pas confondre avec une crampe, ainsi que des douleurs à la palpation ou spontanées qui diffusent dans toute la jambe ;- un gonflement du mollet et parfois de toute la jambe, œdème qui s’accompagne d’une teinte violacée ;- une sensation de chaleur due à la dilatation des veines superficielles vers lesquelles le sang est réorienté.

Publicité
Publicité

Phlébite au mollet: les causes

Les causes d’une phlébite au mollet sont mal identifiées. En revanche, il existe des facteurs aggravants:- l’âge: les risques augmentent avec l’âge, notamment après la quarantaine, chez l’homme comme chez la femme ;- le tabagisme, l’obésité, les maladies articulaires, le cancer, l’insuffisance cardiaque, c’est-à-dire toute pathologie avec des conséquences inflammatoires ;- une immobilisation prolongée: hospitalisation, grossesse, difficulté à marcher, long voyage en avion, ce qui augmente les risques de phlébite ;- un facteur héréditaire: cette pathologie a une dimension génétique.

Phlébite au mollet: comment poser le diagnostic ?

Après un examen clinique laissant suspecter une phlébite au mollet, le médecin prescrit des examens spécifiques pour confirmer ou infirmer son diagnostic: il s’agit de l’échographie-Doppler et d’une prise de sang. Le premier consiste à visualiser les veines et à mesurer le débit sanguin, tandis que le second permet de déterminer le taux de D-dimères, lequel est élevé en cas de caillot.

Phlébite au mollet: comment la traiter?

Quand le diagnostic de la phlébite au mollet a été confirmé, des injections d’anti-coagulants sont effectuées dans la cuisse ou dans le ventre, pendant 5 à 7 jours, au quotidien. Puis des anti-coagulants par voie orale prennent le relais pour éviter des récidives. Par ailleurs, le port de bas ou de collants de contention est prescrit pendant au moins un trimestre pour contenir et réduire l’œdème. Enfin, il est conseillé d’arrêter de fumer, de beaucoup boire, et d’avoir une activité physique.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X