Peste porcine africaine : l’épidémie sur le point d’exploser

Publié le 21 Juin 2019 à 16h51 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Une épidémie de peste porcine africaine sévit depuis l’année dernière. Celle-ci a débuté en Chine avant de s’étendre à d’autres pays d’Asie… et gagne désormais l’Europe.

Depuis l’année dernière, les pays asiatiques luttent pour contenir une épidémie de peste porcine africaine (PPA) sans précédent. Les premiers cas sont apparus en Chine, au mois d’août dernier. Cette maladie très contagieuse continue de décimer les élevages de porcs de plusieurs pays d’Asie, et se dirige peu à peu vers l’Europe.

“La plus grande épidémie animale de l’histoire”

Le Vietnam a déjà abattu 2,6 millions de porcs, et la Chine a annoncé la mort d’un million de bêtes. D’autres foyers de la maladie, moins importants, ont été signalés à Hong-Kong, à Taïwan, en Corée du Nord, au Cambodge et en Mongolie. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a signalé ce jeudi que les infections avaient atteint le Laos.

“Il s’agit de la plus grande épidémie animale de l’histoire”, a déclaré Dirk Pfieffer, epidémiologiste vétérinaire à la City University de Hong-Kong, à nos confrères du Guardian. “Cela fait pâlir les épidémies de fièvre aphteuse et de vache folle, en comparaison des dommages causés. Et nous n’avons aucun moyen d’arrêter sa propagation”.

Malgré les tentatives des pays asiatiques pour freiner sa propagation, la maladie a déjà dépassé les frontières du continent. Matthew Stone, directeur général adjoint de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), a ainsi déclaré qu’elle “est en train de devenir endémique” dans certains pays européens, notamment en Europe de l’Est. Des cas ont aussi été recensés en Belgique, où 700 sangliers ont été testés positifs à la PPA.

Un impact sur l’industrie alimentaire, et sur l’économie mondiale

Selon M. Stone, “tous les pays doivent renforcer leur sécurité biologique” et “réfléchir sérieusement à leur chaîne d’approvisionnement”. Car si la maladie n’est pas dangereuse pour l’homme, elle est mortelle pour les porcs. Chez ces derniers, elle se manifeste par de la fièvre, une perte d’appétit et des hémorragies internes.

Cette épidémie n’est pas non plus sans conséquence sur l’économie mondiale. Dans la mesure où un nombre considérable d’animaux sont morts en Chine et au Vietnam, et que le contrôle des expéditions s’est vu renforcé, les prix de la viande de porc ont grimpé de plus de 40 % dans le monde. Cela a aussi provoqué des pénuries sur d’autres marchés.

La France est pour l’instant indemne de peste porcine africaine

En France, aucun cas de peste porcine africaine n’a encore été rapporté, notamment grâce aux mesures de prévention prises par le gouvernement. Une clôture a été dressée entre la Belgique et la France, délimitant une zone blanche dans laquelle tous les sangliers sont abattus.

Lors d’un congrès dans les Côtes d’Armor, premier département producteur de porcs, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a déclaré que “cette guerre n’est pas gagnée", même si "nous avons fait un bon pas”. Il rappelle qu’il ne faut pas baisser la garde, car un seul cas en France pourrait mettre en péril toute la filière, en empêchant l’exportation de viande de porc.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X