Ostéoporose : quels sont les signes ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL'ostéoporose est une perte de tissu osseux. Comment savoir s'il faut consulter ? Quels sont les signes qui doivent alerter ? Medisite fait le point, avec le Pr Philippe Orcel, chef du service rhumatologie de l'hôpital Lariboisière et président du Collège français des médecins rhumatologues.
Ostéoporose : quels sont les signes ?
Sommaire

Signes : une perte du tissu osseux

"L'os est un tissu vivant : il est détruit et se reconstitue en permanence, c'est ce que l'on appelle le remodelage osseux. Mais à partir d'un certain âge, la balance se déséquilibre dans le sens de la destruction", explique le Pr Philippe Orcel.

L'ostéoporose serait donc une fatalité ? Non. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit l'ostéoporose par rapport à un seuil de déviation standard (DS), calculé en regard de la masse osseuse moyenne d'un individu au moment où son capital osseux est au maximum (16 ans pour une fille, 18 ans pour un garçon). Ainsi, si votre masse osseuse obtient un score situé au-delà de -2,5 points, l'ostéoporose est avérée, alors qu’entre -1 et -2,5 on parle d'ostéopénie.

Ostéoporose : un mécanisme invisible

"On parle à propos de l'ostéoporose, 'd'épidémie silencieuse'", souligne le Pr Philippe Orcel. "Un terme que je n'aime pas beaucoup parce qu'il exprime une sorte de fatalité. Or si le vieillissement normal entame effectivement le capital osseux, on peut fort bien vivre très longtemps avec des os solides.

Cependant, il est vrai que l'ostéoporose évolue lentement et que, lorsqu'elle se manifeste, le problème est déjà installé. C'est pourquoi il est important que les médecins sachent dépister les facteurs de risques : squelette léger, carences en vitamine D, en calcium, tabac, alcool, sédentarité, antécédents familiaux d'ostéoporose, prise de certains médicaments comme les corticoïdes."

La douleur n'est pas un signe d'appel

Contrairement à une idée reçue, "la raréfaction osseuse est indolore, précise le Pr Philippe Orcel. "Sauf en cas de fractures vertébrales qui peuvent être ponctuellement très douloureuses, l'ostéoporose passe totalement inaperçue." La douleur peut être en revanche un signe d'autres maladies osseuses : une ostéomalacie (un ramollissement des os dû à une carence de vitamine D chez les sujets âgés), un myélome ou un lymphome. Une colonne vertébrale douloureuse peut aussi plus banalement être la conséquence d’une arthrose, très fréquemment en cause.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :