Perte osseuse : les produits laitiers encore remis en question

Les autorités de santé préconisent la consommation des produits laitiers pour lutter contre l’ostéoporose. Néanmoins, les études sur leurs bienfaits ne sont pas unanimes. Une récente recherche vient de démontrer que pendant la ménopause, consommer du lait au quotidien ne vous sera pas d’une grande aide si vous voulez prévenir les fractures.
Perte osseuse : les produits laitiers encore remis en questionIstock
Sommaire

Fromages, yaourts et lait : c’est ce que recommandent les agences de santé et les médecins nutritionnistes pour prévenir l’ostéoporose. "Deux produits laitiers par jour, c’est par exemple un yaourt nature et un morceau de fromage ou du fromage râpé sur les pâtes, gratins et quiches… Pour les enfants, les adolescents et les personnes âgées, c’est 3 ou 4 produits laitiers qu’il est recommandé de consommer", préconise Manger Bouger, programme national de nutrition santé.

Selon nos autorités de santé, les produits laitiers nous apportent notamment du calcium essentiel à la formation et solidité des os et des dents. "Le calcium intervient aussi dans d’autres fonctions indispensables à l’organisme : contraction musculaire, coagulation sanguine, conduction nerveuse, etc", ajoute Manger Bouger.

Pourtant, une nouvelle étude publiée le 11 mai 2020 dans la revue scientifique Menopause tend à dire que la consommation de laitages n’influerait pas sur la fragilité osseuse. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’une publication scientifique remet en question les produits laitiers.

Pendant la transition de la ménopause, lorsque la perte osseuse est accélérée, ils n’offriraient en fait que "peu d'avantages dans la prévention de la perte de densité minérale osseuse ou des fractures", selon les chercheurs.

Ménopause : pourquoi la perte osseuse s’accélère ?

Si nous sommes incités à consommer des produits laitiers depuis notre plus tendre enfance, c’est parce que ces derniers sont dotés de plus de 12 nutriments essentiels favorisant la minéralisation osseuse. On mentionne notamment le calcium, le phosphore, la vitamine D, du magnésium et des protéines. Malheureusement, à mesure que les femmes arrivent à la ménopause, la perte osseuse s’accélère et peut mener à l’ostéoporose.

Cette pathologie se caractérise par une diminution de la densité osseuse et des altérations de la micro-architecture des os. Ces altérations rendent l'os plus fragile et augmentent le risque de fracture.

La ménopause implique l’arrêt de la production d’œstrogènes par l’organisme. Malheureusement, les œstrogènes jouent un rôle important dans le remodelage osseux, en freinant la dégradation des os et en favorisant la formation de tissu osseux. C’est donc ainsi que la ménopause augmente le risque d’ostéoporose chez les femmes.

Ménopause : les produits laitiers ne sont "pas associés à des améliorations de la densité minérale osseuse"

Or, selon les chercheurs auteurs de l’étude parue dans Menopause, les produits laitiers ne préviendraient pas la perte osseuse et le risque de fracture n’est pas atténué. C’est d’ailleurs une des rares études à s’intéresser à l’effet de la consommation de produits laitiers sur la densité osseuse chez la femme à la ménopause.

"La consommation de produits laitiers n'est pas associée à des améliorations de la densité minérale osseuse ou du risque de fractures pendant la transition de la ménopause", annoncent les chercheurs.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.