Sommaire

S'il sonne comme une consécration de l'épanouissement sexuel, l'orgasme n'est pas toujours évident à atteindre. "En grande partie pour les femmes, estime Sébastien Garnero, psychologue, psychothérapeute et sexologue chargé d'enseignement à l'Université Paris 5. Pour atteindre l'orgasme, il faut avant tout savoir se centrer sur son désir et non sur la peformance".

En effet, aujourd'hui, de nombreuses personnes ont besoin de se prouver qu'ils sont capables de produire ou d'éprouver un orgasme. "Or avoir un rapport sexuel pour et seulement pour atteindre l'orgasme est l'un des premiers freins à l'extase, ajoute Sébastien Garnero. En réalité, il n'y aucune obligation à avoir un orgasme à chaque rapport. On peut très bien éprouver du plaisir sans. Et si vous voulez à tout prix le ressentir, il ne se présentera pas".

"L'orgasme vient lorsqu'on ne l'attend pas".

En effet, selon plusieurs études, 20 à 30% des femmes admettent ne pas ressentir d'orgasme à chaque rapport.

Si malgré tout, l'orgasme n'arrive pas, certains facteurs peuvent l'expliquer. Stress, charge mentale, dépression, médicaments peuvent entraver avec le plaisir.

En revanche, il existe certains moyens pour favoriser ce Graal sexuel. Voici nos meilleurs conseils, et ceux de Sébastien Garnero.

Savoir lâcher prise

Pour favoriser l’orgasme, il est indispensable de vider son esprit de tous les tracas quotidiens… Prendre un bain ou un verre de vin avant de faire l’amour peut aider… Débrancher le téléphone ou tout ce qui peut interrompre les ébats aussi ! "Vivre l’instant présent en se contentant d’éprouver les sensations, de visualiser ce qui se passe en vous, rien de tel pour exciter et se concentrer sur vos sensations", ajoute Sébastien Garnero.

Savoir lâcher prise et se concentrer sur ses sensations, et surtout, ne penser à rien est essentiel pour atteindre l'extase, rappelle le spécialiste. "C’est souvent une problématique pour les femmes, qui ont plus de mal à se vider complètement la tête. Mais c'est pourtant essentiel".

"D'ailleurs, certaines femmes ont l’impression d’avoir envie d’uriner. Mais en réalité, c’est souvent le signe que l'orgasme va se présenter. Elles ont alors peur de se lacher par peur d’uriner. Or c’est souvent à ce moment qu’elles sont à l’apnée de l’excitation et en lachant prise elles vont avoir un orgasme.

Laisser son corps s'exprimer

Laisser son corps s'exprimer© Istock

"Toute forme d’expression va favoriser le plaisir. Or, il ne faut pas penser que les personnes qui crient ont plus d’orgasmes, explique le sexologue. Mais les expressions corporelles ou vocales facililent la synchronisation des deux partenaires.

Le silence a tendance à freiner le plaisir

S’exprimer, parler, gémir… Il existe de multiples façons de faire parler votre corps. Non seulement cela permet d’indiquer à son partenaire s’il est sur la bonne voie, mais cela amplifie l’énergie et le plaisir.

Si vous n’osez pas de peur de déranger vos voisins, isolez vos cloisons ou mettez de la musique. A contrario, le silence aura tendance à bloquer l’énergie et le plaisir.

Déverrouiller son bassin

Par la maîtrise des mouvements du bassin, en ondulant, en faisant des huit, des cercles… il est possible de l’orienter en fonction des zones sensibles du vagin. De cette façon, chaque partie réactive du sexe peut être sollicitée, ce qui accentue la jouissance.

"En effet, une forme de souplesse du bassin pour amener des vibrations différentes, détaille Sébastien Garnero. Il faut aller chercher son orgasme. Avec des ondulations, des stimulations, on a toute les chances d'atteindre le septième ciel. Malheureusement, être à l’aise avec son corps est souvent une problématique. Mais pour ressentir du plaisir lors des rapports sexuels, il faut d'abord apprendre à s'aimer et à aimer son corps".

En pratique : La pratique de la danse orientale ou du hoola-hop améliore la souplesse du bassin et permet d’apprendre à mieux se mouvoir. D’autre part, "le fait de bouger, d’avoir des mouvements rythmiques, est une source de plaisir que l’on appelle plaisir kinesthésique", conseille de son côté le Dr Leleu, médecin généraliste et auteur du livre Le traité des orgasmes (éd. Leduc.s).

Explorer son corps

Explorer son corps© Istock

Une des clés pour atteindre plus facilement l’orgasme est d’explorer son corps et son sexe pour bien le connaître. Un des moyens les plus efficaces : la masturbation. "Elle peut se pratiquer en solitaire, en y associant des automassages pour faciliter le plaisir et l'orgasme", indique le Dr Garnero. Il vaut d'abord mieux vous initier seul, avant de pratiquer la masturbation en couple. Mais une fois que vous vous sentez prêt, elle peut etre mutuelle.

En outre, plus le sexe est stimulé, plus il est sensible et réactif. Le vagin étant à l’intérieur, il n’a jamais été sollicité avant votre vie sexuelle. Il est donc "endormi" et il faut plusieurs années pour le réveiller. "Une femme ’éveillée’ peut jouir aussi vite qu’un homme", ajoute le Dr Leleu.

Développez votre imaginaire

Pour la femme : l'idéal est de commencer avec une masturbation clitoridienne, puis une stimulation. "Je préconise de compléter la masturbation avec un fantasme érotique en développant l’imaginaire, préconise Sébastien Garnero. Néanmoins, je ne recommande pas de visionner du contenu pornographique. Il peut s’avérer contre productif en cas de rapport à deux".

Muscler son périnée

Le périnée, "ce muscle très puissant du bassin qui assure le maintient des organes, provoque l’orgasme vaginal s’il est vaillant", explique le Dr Leleu. Il "moule", exerce des pressions rythmées sur le pénis qui répond en palpitant.

Pour tester sa tonicité, il s'agit d'insérer deux doigts accolés dans le vagin et contracter, s’ils sont comprimés ou difficiles à retirer, c’est qu’il est assez puissant. "En revanche, s’ils ne le sont pas ou, pire, s’il y a de l’espace, musclez-le ! Alterner contraction et décontraction du périnée, 10 fois de suite, enchaîner trois séries par jour la première semaine, quatre séries par jour la seconde semaine, etc", ajoute encore l'auteur.

La position d’Andromaque

La position d’Andromaque© Istock

L’orgasme vaginal n’est pas facile à atteindre. Pour y parvenir, il est vivement conseillé de stimuler le clitoris pendant la pénétration. La position d’Andromaque (femme assise sur l’homme) y est ainsi propice.

Andramaque : permet une pression clitoridienne

Elle "crée un réflexe pavlovien. Petit à petit, le cerveau et l’organisme associent alors la pénétration et le plaisir", explique le Dr Leleu. Résultat : un orgasme vaginal plus rapide !

"En effet, dans cette position, c'est la femme qui gère l'excitation, varie les angles, décrit Sébastien Garnero. En outre, une pression clitoridienne va générer plus d'excitation"

Allier confort et excitation avant tout

Si vous préférez des positions plus classiques, comme le missionnaire, pas questin de vous priver ! "Ce qui compte avant tout, c'est de pouvoir trouver la position qui va être idéale et propice à l'excitation des deux partenaires", rassure le sexologue.

En clair, optez pour la position qui permettra un meilleur confort et un désir pour vous deux.

Savoir respirer et pratiquer du sport

Savoir respirer et pratiquer du sport© Istock

Orgasme : il faut respirer

Bien respirer permet de relâcher toute la tension musculaire ou nerveuse et de se laisser aller au plaisir. Puis, "en respirant à deux, en se calant sur le souffle de son partenaire, on se ’répond’, ce qui permet d’être en accord et de ne faire plus qu’un", explique le Dr Leleu. Enfin, alors qu’"une respiration profonde entraîne une meilleure diffusion du plaisir, mal respirer bloque l’orgasme", ajoute le sexologue.

Faire du sport

On peut augmenter sa libido et son plaisir grâce à la pratique d’un sport. Il accroît la production d’endorphines par le cerveau, dont l’action est directement liée au désir et au plaisir. De plus, la pratique d’un sport augmente la bonne circulation du flux sanguin en général, a fortiori dans les organes génitaux…

Conséquence : L’activité physique augmente l’irrigation de vos parties érectiles et décuple votre plaisir. Résultat : Le corps est naturellement "dopé".

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Merci au Dr Sébastien Garnero, Psychologue, psychothérapeute et sexologue chargé d'enseignement à l'Université Paris 5

Le traité des orgasmes, Dr Gérard Leleu, Leduc.s éditions, Paris 2007.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.