Ivry : le corps d'un retraité retrouvé 6 ans après sa mort

C’est une macabre découverte qui a été faite rue Jean-le-Galleu, à Ivry-sur-Seine (94) le mercredi 5 août. Un homme sans vie a été retrouvé sur son lit. Ou plutôt son squelette. Le sexagénaire serait décédé il y a 6 ans, selon les experts.
Ivry : le corps d'un retraité retrouvé 6 ans après sa mortIstock

Des oiseaux avaient pris possession d’un appartement situé à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). La fenêtre s’était ouverte en début d’année. Le propriétaire y était en fait mort depuis plus de six ans.

L’homme serait mort en 2013 à l’âge de 68 ans. Mais ce n’est que le 5 août 2020 que son corps a été découvert. Ce retraité vivait seul et n'entretenait que très peu de contacts avec ses voisins. "Il n'allait jamais plus loin que bonjour et au revoir, jamais un mot de plus", raconte l'une de ses voisines dans les colonnes du Parisien.

Six ans après le décès, c’est donc son squelette qui a été retrouvé dans son lit. À titre de précision, la décomposition d’un corps se fait entre un et deux après le décès. Le cadavre va s’abord se momifier avant de devenir un squelette.

La disparition du sexagénaire inquiétait les voisins

Fin 2013, les voisins se seraient inquiétés de ne plus croiser le sexagénaire au supermarché. Autre détail qui leur paraissait troublant, son courrier s’entassait. Les voisins avaient donc alerté le syndic et la police. Hélas, aucune mesure n’avait pu être prise à l’époque. Le retraité était propriétaire de son appartement et les représentants de l’immeuble n’avaient alors aucune raison d’enfoncer la porte.

L’odeur qui régnait dans ce logement devenait intolérable

Le temps est passé et personne ne semblait se soucier de la "disparition" de cet homme. Jusqu’au moment où une tempête surgit. Une fenêtre s’ouvre et permet à des pigeons de prendre procession des lieux. Les habitants de l’immeuble sont donc revenus à la charge et ont recontacté le syndic.

En outre, plusieurs voisins se sont rendus au commissariat. L’odeur qui régnait dans ce logement devenait intolérable. Quant aux pigeons, ils commençaient à déranger les autres habitants. Les représentants de l’immeuble ont donc décidé d’agir.

C’est à ce moment qu’ils ont découvert l’impensable : le squelette du retraité allongé sur son lit. Une enquête a été ouverte pour établir la cause du décès.

Que se passe-t-il dans le corps après la mort ?

Lorsque le cœur cesse de battre, des phénomènes cadavériques interviennent. On cite notamment la baisse de température du corps. "Plusieurs phénomènes de régulation permettent à la température du corps de se maintenir à 37 degrés. Une fois mort, la température baisse progressivement et tend à rejoindre celle de l’environnement. En moyenne, le corps perd un degré par heure", décrivait le Dr Michel Sapanet, médecin légiste et directeur de l’Institut médico-légal de la région Poitou-Charentes, lors d’une précédente interview. C’est d’ailleurs cette évolution de la température qui permet au médecin légiste de dater la mort.

En outre, les globules rouges se déposent sur les parties basses du corps entrainant une coloration lie de vin. "Ces lividités cadavériques n’existent pas là où il y a des points de pression comme celle du soutien-gorge. Elles permettent au médecin légiste de définir la position du corps lors de la mort", détaillait le Dr Sapanet.

Puis, survient ensuite la déshydratation. La cornée se dessèche et devient trouble. De plus, l’odeur du corps tend vers celle de la viande froide.

Au fil des jours, le corps se dilate sous l’effet des gaz de putréfaction et gonfle. Il devient noir, des bulles apparaissent sur la peau. Puis la dégradation tend vers une liquéfaction progressive.

Enfin, la peau se met à suinter, les cheveux tombent et le corps s’affaissent. Ensuite, arrive le moment de la désunion. Cette étape n’est pas immédiate et prend du temps. Peu à peu, le corps se désunit jusqu’à former un squelette disloqué.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Ivry : mort depuis six ans, il est retrouvé grâce à des pigeons, Le Parisien, 6 août 2020

Interview du Dr Michel Sapanet, médecin légiste