Mycose vaginale : les causes

La mycose vaginale est causée par Candida albicans, un champignon microscopique naturellement présent dans la cavité vaginale. En effet, il arrive parfois qu’un dérèglement de la flore de Döderlin se produise, sous l’effet des diverses fluctuations hormonales subies au cours du cycle menstruel. Celui-ci entraîne alors une prolifération fongique anormale. Une hygiène intime excessive, avec des produits non adaptés, peut également expliquer la survenue répétée de ce type de trouble gynécologique. On sait en outre qu’il peut s’agir d’un effet indésirable lié à la prise de certains antibiotiques.

Mycose vaginale : les traitements

La consultation auprès d’un gynécologue est fortement conseillée. Seul ce spécialiste est en mesure de confirmer le diagnostic de la mycose et de mettre en place un traitement adéquat. Dans la majorité des cas, le médecin préconise l’application d’ovules gynécologiques dans le vagin, de manière à stopper la multiplication anarchique du champignon incriminé. Ce type de traitement s’administre le soir, juste avant le coucher, afin que sa diffusion puisse survenir tout au long de la nuit. Si les rapports sexuels ne sont pas interdits pendant cette période, ils sont toutefois déconseillés car ils pourraient réduire l’efficacité de la thérapie.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.