Avec les beaux jours et la chaleur, le moustique tigre fait son grand retour.

Particulièrement coriace et invasif, ce moustique est dangereux car capable de transmettre à l’homme différents virus dont ceux de la dengue, du chikungunya et du Zika. Très surveillé depuis son arrivée par les Alpes-Maritimes en 2004, le moustique tigre est désormais présent dans 67 départements métropolitains (sur les 96).

Pour reconnaître ce moustique il faut savoir que, contrairement au moustique commun, il pique plutôt le jour. On dit qu’il est diurne car il pique principalement le matin et le soir. Son vol est silencieux : il est donc difficile de l’entendre approcher. C’est un insecte de petite taille, plus petit qu’une pièce de 1 centime. Enfin, ce nuisible est rayé blanc et noir. Il est également caractérisé par sa partie dorsale du thorax, appelé scutum chez les moustiques. Celle-ci est couverte d’écailles noires chez le moustique tigre. Au milieu se trouve une ligne droite bien visible d’écailles blanches (ligne médiane). Ses pattes postérieures sont également noires et ont cinq anneaux d’écailles blanches.

Signaler la présence du moustique tigre pour éviter sa prolifération

Grâce à la carte de présence du moustique tigre en France métropolitaine, il est facile d’observer l’implantation du moustique tigre au fil des années. Ce dernier aime vivre au plus près de l’Homme pour trouver sa nourriture pour ses œufs et des endroits pour pondre.

Le surveiller permet alors de ralentir la progression de son implantation dans d’autres départements mais également de limiter le risque d’importation des virus comme le Zika ou la dengue.

Si vous pensez avoir repéré un moustique tigre, il faut signaler sa présence sur le site signalement-moustique.anses.fr

Il s’agit d’une plateforme créée en 2014 à la demande du ministère de la Santé. Elle permet d’actualiser la liste des communes colonisées et de mettre en place des mesures de lutte adaptées. Un signalement doit s’accompagner d’une photographie du moustique ou d’un moustique dans un état permettant son identification. Il faut également répondre, en ligne, à trois questions :

- le moustique est-il de petite taille ? ;

- quelle est sa couleur ? ;

- dispose-t-il de cinq anneaux d’écailles blanches sur les pattes postérieures et d'une ligne dorsale blanche sur le thorax ?

Les autorités sanitaires peuvent alors mettre en place des actions pour réduire la prolifération des moustiques, notamment en éliminant les gîtes larvaires et les moustiques adultes.

Une fois installé dans une commune ou un département, il est très difficile de s’en débarrasser.

Sources

Institut Pasteur, "Moustique tigre en France, 64 départements en vigilance rouge" 

Ministère de la Santé et de la Prévention : "Chikungunya, dengue, zika : le moustique tigre sous surveillance pendant sa période d’activité en métropole de mai à novembre", 03 mai 2022

Ministère de la Santé et de la Prévention : "Signaler la présence du moustique tigre"

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.