[Photos] Moustique tigre : comment le reconnaître ?

De son nom scientifique Aedes albopictus, le moustique tigre est un moustique tropical qui peut transmettre le chikungunya, mais aussi la dengue et le virus Zika. Il est désormais présent dans 58 départements français selon des données à fin 2019. Voici comment reconnaître cet insecte redoutable.
[Photos] Moustique tigre : comment le reconnaitre ?

Le moustique tigre provient d’Asie du Sud Est. Connu scientifiquement sous le nom de "Aedes albopictus", il peut transmettre trois virus par sa piqûre, à savoir, le chikungunya, mais aussi la dengue et le virus Zika.

En métropole, cet insecte s’est développé rapidement depuis 2004 et est désormais implanté dans 58 départements, alerte le Ministère de la Santé. "Le moustique tigre est essentiellement urbain. Son caractère anthropophile [qui aime les lieux habités par l’homme, ndlr] explique qu’une fois installé dans une commune ou un département, il est pratiquement impossible de s’en débarrasser".

"Les transports internationaux ont permis au moustique tigre de migrer à travers les pays, nous expliquait le Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg au cours d'une précédente interview. Et tout particulièrement les transports en bateau. Dans l’avion, c’est plus rare, car l’appareil est désinsectisé avant qu’il prenne son envol. Donc le moustique tigre ne peut survivre au vol en principe".

Il suffit qu’un moustique tigre pondent des œufs au moment du départ d'un bateau, pour que la prolifération survienne. "Les larves survivent ainsi au trajet et se retrouvent vivantes dans le pays de destination", expliquait encore l’infectiologue.

Savez-vous comment reconnaître le moustique tigre ? Quelques indices dans notre diaporama (en images).

Dengue, chikungunya, Zika : ces maladies transmises par le moustique tigre 

Le moustique tigre est connu pour transmettre des maladies graves : la dengue et le chikungunya. Mais il peut également transmettre le virus Zika et le West Nile Virus ou virus du Nil occidental. Il peut aussi transmettre la fièvre jaune et le paludisme.

Après une piqûre, certains symptômes doivent vous alerter. On note : 

  • la forte fièvre ;
  • les douleurs articulaires invalidantes ;
  • les maux de tête ;
  • les éruptions cutanées ;
  • et parfois les douleurs musculaires, nausées et vomissements.

Le chikungunya et le virus Zika ne sont pas des maladies mortelles, Le principal risque concerne les femmes infectées pendant leur grossesse. En effet, elles risquent de donner naissance à un enfant atteint de microcéphalie (trouble de croissance de la boîte crânienne).

Or, la dengue peut, sous certaines formes, être fatale chez des personnes vulnérables (personnes âgées, jeunes enfants...). "En France métropolitaine, les risques sont très faibles, assure le Pr Gayet. Sauf aux alentours des aéroports internationaux, et encore... Comme les personnels désinsectisent les lieux, cela freine l'expansion des insectes potentiellement infectés".

À quoi ressemble une piqûre de moustique tigre ?

Il est possible de prendre le moustique en flagrant délit et de le neutraliser avant qu’il puisse nous attaquer. "Mais dans le cas contraire, il est possible que l’insecte au pu vous contaminer, alerte l'infectiologue. En principe, la piqûre du moustique tigre est plus douloureuse que celle du moustique commun. C’est, en tout cas, le ressenti des patients qui l’ont déjà vécu". En outre, la plaie risque de vous démanger après coup, mais pas spécifiquement plus intensément qu’une piqûre classique. Sa piqure provoque généralement un bouton ressemblant à une cloqu plate.

"En réalité, on ne peut pas réellement savoir s’il s’agit ou non d’un moustique tigre, déplore l’infectiologue. De plus, le moustique transmet des virus. Or, il n’existe aucun vaccin, ni traitement antiviral. Donc il n’y a rien à faire, à part espérer que notre piqûre ne provienne pas d’un moustique tigre".

Que faire si j'ai été piqué par un moustique tigre ?

D’après, les informations du Pr Stéphane Gayet, il faut agir le plus vite possible s'il s'agit d'une piqûre de moustique tigre. "C’est la salive du moustique qui contient l’un des virus. Lors de la piqûre, ce dernier va vous mordre avec ces dents (c’est pourquoi je préfère parler de morsure que de piqûre), et sa salive va se répandre dans le derme, explique l’expert. Mais vous avez quelques minutes avant qu’elle se diffuse dans le sang. Il faut alors agir dans les 15 minutes qui suivent la piqûre".

Pour désinfecter la piqûre, vous pouvez utiliser un antiseptique alcoolique. "Préférez de l’alcool à 70 % acheté en pharmacie ou de la bétadine alcoolique, conseille le Pr Gayet. Cela va réduire les risques de contamination, mais sans garantie à 100 % !".

Comment se protéger du moustique tigre ?

Pour limiter au maximum les risques d’infection, vous devez éliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur (coupelles des pots de fleurs, pneus usagés, encombrants), entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques ; couvrir les réservoirs d’eau et porter des vêtements longs en protégeant les pieds et chevilles.

Bon à savoir : les moustiques n'affectionnent pas les endroits frais. La climatisation est donc un bon moyen de protection.

Comment se protéger du moustique tigre ?© Service de presse

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg

Cartes de présence du moustique tigre (Aedes albopictus) en France métropolitaine, Ministère de la Santé, 2 juin 2020

La rédaction vous recommande sur Amazon :