L’histoire de Sharon Brown 43 ans est peu banale… En 2016, alors qu’elle prépare une salade de fruits, elle est mordue par une araignée. Si au début elle ne s’inquiète pas en voyant une petite piqûre sur son bras, elle finit tout de même par consulter son médecin généraliste ayant des palpitations suite à cette morsure. Le Docteur lui administre un traitement à base d’antibiotiques, d’antihistaminiques, de stéroïdes et panse son bras. Quelques jours plus tard, au moment de retirer le pansement, Sharon Brown découvre que la plaie s’est étendue et est devenue béante au point que ses tissus profonds et ses tendons sont exposés à l’air libre.

Infection suite à une morsure d’araignée : un risque d’amputation

Sharon Brown est admise à l'hôpital où les médecins la placent sous intraveineuse pour guérir l’infection de son bras. Malheureusement, l’équipe médicale ne parvient pas à traiter entièrement l’infection et depuis 6 ans la quadragénaire vit avec un bras ensanglanté 24 heures sur 24 l’obligeant à arrêter son activité professionnelle de garagiste et à dépendre d’une aide à domicile pour réaliser toutes les tâches du quotidien. Sharon Brown a subi trois opérations de débridement pour enlever les tissus morts et infectés. Elle a également subi deux greffes de peau, de nombreuses transfusions sanguines, sans parler des innombrables traitements antibiotiques… "On m'a dit plusieurs fois que je risquais de perdre mon bras si l'infection allait jusqu'à l'os parce que c'est très difficile de revenir en arrière après cela", a-t-elle déclaré au journaliste de The Sun. "J'en ai vraiment marre d'être comme ça, je ne peux rien faire pour moi. Cela affecte énormément la santé mentale".

Piqûre d’araignée : des soins quotidiens

Depuis 6 ans, Sharon Brown doit changer ses pansements quotidiennement. Elle a été témoin de scène selon elle “horribles” où “le sang jaillissait si fort qu’il touchait le plafond”. Malheureusement, tous les traitements et interventions chirurgicales ont échoué et les médecins ne savent pas comment guérir la plaie suintante de la quadragénaire. “La blessure ne guérit tout simplement pas” a-t-elle expliqué à nos confrères de The Sun. Si aujourd’hui l’infection a été stoppée, Sharon Brown ne peut plus se servir de sa main car la plaie demeure importante. Elle a ainsi déclaré: "Je ne sais pas si je vais un jour récupérer l'usage de ma main et vivre une vie normale."

En France, la plupart des araignées sont inoffensives. Une morsure d’araignée peut provoquer dans les heures (voire les jours) une légère rougeur, un œdème et une douleur musculaire. En revanche, si une nécrose est observée (des plaques noires qui apparaissent après la morsure), il faut consulter un centre anti-poison en urgence pour éviter qu’elle s’étende.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.thesun.co.uk/health/18892434/spider-bite-wound-never-heals-keeps-exploding-suffolk/

mots-clés : Piqûre d'araignée
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.