Morsure d'araignée qui gratte : est-ce un signe d'allergie ?

En France, il existe peu d’araignées dont la morsure soit dangereuse. Les désagréments se limitent bien souvent à des démangeaisons et des rougeurs. Mais il y a des conséquences plus graves, dans le cas où la personne est allergique au venin de la piqûre d’araignée. Le point sur ces allergies.

Publicité

© Istock

Morsure d’araignée : les symptômes d’une allergie

Les araignées mordent quand elles se sentent agressées par l’homme. Lors de cette morsure, elles distillent un venin à l’homme, venin généralement sans gravité. La personne ressent alors des démangeaisons, a des rougeurs, un gonflement modéré autour de la morsure, symptômes qui se dissipent rapidement. Elle ne doit pas s’inquiéter outre mesure. En revanche, chez les personnes allergiques au venin d’araignée, les symptômes peuvent être plus graves : œdème très important, vertige, nausées, perte de connaissance, difficultés respiratoires. La morsure peut alors provoquer un œdème de Quincke, voire un choc anaphylactique. Dans ce cas, il faut aller aux urgences immédiatement.

Publicité
Publicité

Piqûre d’araignée : comment traiter l’allergie ?

Si la personne développe des symptômes inquiétants suite à une piqûre d’araignée, de type œdème de Quincke, alors il faut appeler le SAMU. C’est en effet un cas d’urgence. Cette personne sera dotée par la suite d’un kit d’adrénaline injectable, afin de pouvoir réagir au plus vite en cas de nouvelle piqûre d’araignée. Si l’allergie est modérée, avec des boutons qui grattent beaucoup, une crème au calendula peut être appliquée en traitement local pour apaiser les démangeaisons et un traitement de désensibilisation peut être envisagé chez un allergologue.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X