[Photos] Il perd 135 kg en 60 semaines, par amour !

Par amour pour sa compagne, un jeune homme a perdu 135 kg, soit le poids d'un panda géant mâle adulte, en à peine plus d’un an. Retour sur cette perte de poids spectaculaire.
[Photos] Il perd 135 kg en 60 semaines, par amour !

Vous avez quelques kilos à perdre et pensez que vous n’y arriverez jamais ? Cet exemple devrait vous motiver. John Allaire, un Américain de 29 ans, a perdu 135 kilos en seulement 60 semaines - soit un peu moins de 14 mois. Ce qui lui a donné des ailes ? L’amour. C’est pour vieillir auprès de sa compagne et voir grandir ses deux filles que le jeune papa a décidé de maigrir.

Depuis longtemps, John portait les kilos de ses émotions

En état d’obésité morbide lorsqu’il a commencé sa remise en forme, John est parti de loin. "Si vous m'aviez dit que je serais aujourd'hui descendu à 110 kg, et que je serais capable de faire du sport, je vous aurais traité de fou !", s’amuse-t-il.

C’est un ensemble de facteurs qui l’avaient conduit à atteindre un poids aussi élevé. D’abord, une prédisposition génétique à l’obésité. Ensuite, la tendance à se réfugier dans la nourriture en cas de choc émotionnel. John a commencé à prendre du poids dès l’enfance, après le divorce de ses parents, et pesait déjà 170 kg à 18 ans.

Divorce de ses parents, décès de son papa : John se réfugie dans la nourriture

“Chaque fois que nous traversions une mauvaise situation résultant du divorce de mes parents et que nous nous disputions, la réponse de ma mère était : ‘Ok, allons au supermarché et achetons un gâteau pour le dessert de ce soir”, rapporte-t-il au DailyMail.

En arrivant dans la vingtaine, il doit faire face au décès de son père, emporté par un cancer. Son poids atteint les 245 kg. À ce stade, le jeune homme en est conscient : sa santé est forcément menacée, c’est pourquoi il se rend dans un cabinet médical pour faire un bilan.

“Je devais me peser sur une balance industrielle”

“J’ai essayé de consulter un médecin, et il ne pouvait pas me peser. Il a donc trouvé un marché au poisson vers l’endroit où je vivais, en Floride, et je devais me peser sur une balance commercial e à l’arrière du marché”, confie John. “Il y avait des gens sur place, et nous avons dû expliquer ce que nous faisions là, mais je n’ai aucun souvenir de ces échanges - je pense que j’ai fait un blocage”.

À cette époque, sa situation ne s’arrange pas. “J’ai commencé à sauter tous mes cours universitaires”. À la place, il préfère se rendre au fast-food et manger trois à quatre repas dans sa voiture, en écoutant la radio sportive. Les conséquences sur sa vie quotidienne se font vite sentir : canapés, chaises ou toilettes se cassant sous son poids, impossibilité de prendre l’avion…

Le déclic pour perdre du poids, John l’a eu par amour

Ce n’est que lorsque John s’est fiancé son amour de jeunesse, qu’il connaissait depuis l’âge de 12 ans, qu’il a eu le déclic. “Même si Caila m’aimait tel que j’étais, puisqu’elle était prête à m’épouser alors que je pesais 245 kg, je me suis dit : je ne peux pas, en toute conscience, entraîner cette femme à travers les problèmes de santé que je vais rencontrer toute ma vie si je ne perds pas de poids”.

En voyant une publicité pour le Camp Transformation Center, un centre de remise en forme à San Diego, en Californie, il se débarrasse de toute sa malbouffe et se lance dans un défi de perte de poids. En seulement 3 semaines, il se déleste déjà de 9 kilos. “Ensuite je me disais ‘Ok, voyons voir ce que je peux encore perdre’ et finalement, j’ai perdu 13,6 kg au bout des six premières semaines”. Quatorze-mois plus tard, la balance affiche moins 135 kg.

“Si j’ai pu le faire, n’importe qui peut le faire”

Suite à cet amaigrissement impressionnant, John subit deux lourdes opérations de chirurgie réparatrice, pour retirer les 9 kilos de peau qu’il a désormais en excès. Ces dernières sont en parties financées par une campagne de financement participatif.

Aujourd’hui, le jeune homme se sent libre, délesté de tous les bagages liés à son obésité. “Je veux que d'autres le sachent ; peu importe votre situation, vous pouvez en sortir. Si j'ai pu le faire, n'importe qui peut le faire”, encourage-t-il.

Sa femme, de son côté, se dit “très fière de lui” : “ce qu'il a réussi à faire est incroyable. Il a conquis sa liberté, et nous a offert la nôtre en tant que famille". Le couple et leurs enfants vivent désormais au Japon où Caila, engagée dans l’US Navy, est actuellement en poste.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.