Issa Doumbia (Nos chers voisins) : des photos de son impressionnante perte de poids

L’acteur Issa Doumbia, connu pour son rôle dans la sitcom “Nos chers voisins”, affiche une perte de poids spectaculaire. Il dévoile ses photos avant/après et revient sur l’élément déclencheur de son régime.

En seulement un été, la transformation physique d’Issa Doumbia, acteur phare de la série Nos chers voisins, est impressionnante. Ce dernier vient de poster des photos de sa perte de poids sur son compte Instagram, qui n’ont pas manqué de faire réagir la toile.

Des photos avant/après impressionnantes : l’acteur témoigne sa gratitude envers son coach

C’est en 2016 que l’humoriste Issa Doumbia a le déclic : s’il ne veut pas mettre sa santé en péril, il doit se mettre au régime. Depuis, il poste régulièrement des photos attestant du succès de ses efforts. Les dernières en dates : des clichés avant/après, montrant une perte de poids spectaculaire au cours de cet été. Qui a dit que “vacances” était synonyme de “laisser-aller” ?

Dans cette publication, la star en profite pour remercier son coach sportif Yanis, qui l’a aidé dans cette évolution. “Tu me manques frères, je vais suivre tes étapes tous les jours, comme tu as suivi mon évolution”, indique-t-il. Ce à quoi l’entraîneur s’est empressé de répondre, avec émotion : “Tu me manques beaucoup mon frère ! Merci d’être toi ! Merci pour ton soutien, je suis fier de tout ce que tu as fait, de ce que tu es et de ce que tu seras ! Je serai toujours là pour toi, comme tu l’es pour moi”.

Au mois de mai, Issa Doumbia rendait déjà hommage à son coach en publiant un avant/après impressionnant. Il en profitait également pour revenir sur les raisons de son régime. “Ce n’est pas une question d’image mais de santé, de mode de vie. J’en pouvais plus de faire quelques pas et d’être fatigué”, expliquait-il. “J’ai toujours assumé ce corps et j’en avais pas honte, mais il me pesait”.

Le déclic de cette perte de poids ? Une course de 1 km et un petit garçon

Mais l’élément déclencheur de ces dizaines de kilos perdus, c’est une course, et un petit garçon. En octobre 2016, l’acteur devait donner le coup d’envoi du We Run Paris et, plus précisément, du circuit destiné aux enfants. “Il y avait un petit qui était là, parmi tous les enfants, qui s’appelait Liam et qui m’a dit : ‘moi, je suis venu courir avec toi’. Donc du coup, j’avais la pression”, a expliqué Issa Doumbia sur le plateau de Touche pas à mon poste.

Alors qu’il ne devait normalement pas courir, il a décidé de participer à la course pour faire plaisir à ce jeune garçon. “Ça m’a touché, on a couru ensemble, on a fait toute la course ensemble. À côté de moi, pendant que j’étais en train de courir, il me disait : ‘allez Issa, lâche pas, je suis avec toi, je crois en toi’ et ça m’a vraiment touché”.

En raison de son poids, la course s’est avérée plus difficile pour l’acteur qu’il ne l’aurait cru, et c’est là qu’il a pris conscience des risques pour sa santé. “J’ai couru un kilomètre et j’étais mort. Et je me suis dit, si j’ai des enfants, si je dois jouer avec eux, laisse tomber, je vais m’étouffer au bout de dix secondes”, expliquait-il dans un documentaire l’année dernière.

Obésité : des risques non-négligeables pour la santé

Cela n’est pas un secret : le surpoids et l’obésité ne sont pas sans risque pour la santé. Au mois de mai dernier, une étude révélait que la surcharge pondérale peut multiplier par cinq les chances de développer un cancer digestif. Le rôle de l’obésité dans les maladies cardiovasculaires (hypertension, insuffisance cardiaque, infarctus…), quant à lui, n’est plus à prouver.

En outre, elle augmente aussi les risques d’autres pathologies, comme le diabète de type 2. L’accumulation de graisse autour de la ceinture abdominale a un impact sur l’insuline, hormone qui permet de réguler le taux de sucre dans le sang. Résultat : les besoins en insuline s’accroissent et le pancréas peine à en produire suffisamment. C’est là qu’apparaît le diabète.

L’arthrose fait aussi partie des conséquences possibles de l’obésité. L’excès de poids entraîne une pression excessive sur les articulations, ce qui entraîne une usure plus rapide du cartilage. Le risque d’arthrose est donc multiplié par 4,5 en moyenne. Un problème source de douleurs, en particulier au niveau des articulations qui portent le poids du corps (hanches, genoux, chevilles), et d’invalidité. Perdre ne serait-ce que 10 % de son poids permet généralement de soulager une grande partie des douleurs liées à l’arthrose.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.