Sommaire

Toux, mal de gorge… Avec l’arrivée de l’hiver, ces petits maux risquent de faire leur grand retour. Pour les soulager, on peut avoir tendance à avoir recours à l'automédication en se tournant vers des médicaments disponibles sans ordonnance. C’est notamment le cas des sirops contre la toux comme le Toplexil®.

Toutefois, même s’il est en vente libre dans les pharmacies, il ne faut pas oublier que celui-ci peut devenir dangereux pour la santé s'il est mal utilisé "On a le réflexe de se tourner vers le Toplexil® parce que c’est une marque connue, mais c'est très important de savoir à quels types de toux, on a affaire pour pouvoir adapter la médication et le sirop approprié", explique auprès de Medisite Thomas Kassab, pharmacien.

Toplexil® : dans quel cas doit-on le prendre ?

Selon la notice du Toplexil®, celui-ci est "préconisé pour soigner les toux sèches et les toux d’irritation chez l’adulte et l’enfant de plus de 2 ans, en particulier lorsqu’elles surviennent le soir ou pendant la nuit." En effet, "ce médicament n’est à prendre qu’en cas de toux sèche", insiste le pharmacien. "Cela peut être contre-productif de prendre du Toplexil® lorsqu’on a une toux avec une sécrétion de glaire, car au lieu de les évacuer, ils vont au contraire stagner et se transformer en foyer infectieux."

Prudence à l’automédication

Donc si vous hésitez justement sur le type de toux, il est important de demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien pour savoir vers quel médicament s’orienter. "Attention, à l'automédication", alerte-t-il. "Par exemple, pour la toux, il n’y a pas que les sirops qui peuvent la soulager. Si on n’utilise pas les bons médicaments, on risque de se faire plus de mal que de bien."

Par ailleurs, le pharmacien rappelle que la toux reste un réflexe naturel. "La toux est un réflexe normal du corps qui permet d’expulser ce qu’on appelle les mucosités, autrement dit, les glaires qui peuvent irriter et encombrer les voies respiratoires", indique Thomas Kassab. "Donc, avant de prendre des médicaments, consultez tout de même un professionnel de santé. Celui-ci vous indiquera toujours une posologie à respecter, ce qui pourrait notamment éviter les surdosages."

Toplexil® : les 3 princpaux dangers en cas de surdosage

Pour rappel, "le surdosage de médicaments correspond à une prise supérieure à la dose qui peut être tolérée par l’organisme", indique l’Assurance Maladie. "Celui-ci peut être bénin, notamment s’il ne se produit qu’une seule fois, mais le surdosage peut aussi provoquer des effets nocifs, voire dangereux pour la santé."

Pour justement les éviter, les pharmaciens indiquent toujours une posologie à respecter lorsque vous achetez un médicament, et ce, même si le médicament est sans ordonnance. "Il ne faut en aucun cas aller au-delà de cette posologie", prévient Thomas Kassab. "Néanmoins, si on voit que les doses de Toplexil® prescrites ne font aucun effet, il faut consulter. Il se peut que la médication puisse ne pas être appropriée. Et aller au-delà des doses recommandées ne va pas permettre au traitement de mieux fonctionner."

En effet, en cas de surdosage de Toplexil®, les risques sont les suivants :

  • une baisse de la vigilance, avec une majoration de la sédation. "La fatigue va être accentuée et la somnolence augmente" ;
  • des vertiges, notamment chez les personnes âgées ;
  • des sécheresses au niveau des muqueuses (bouche, yeux). "Celles-ci peuvent aussi toucher les muqueuses intestinales, ce qui peut entraîner des risques de constipation."

Par ailleurs, il est important de faire la différence entre les effets indésirables et les dangers liés au surdosage. Le pharmacien rappelle que "les effets indésirables peuvent survenir quelle que soit la dose prise."

Que faut-il faire en cas de surdosage ?

En cas de surdosage, consultez rapidement un médecin. "Il est important de consulter un médecin en cas de suspicion de surdosage de médicaments", écrit l’Assurance Maladie. "Seul un professionnel de santé peut déterminer s’il est nécessaire d’arrêter un traitement ou de réajuster la posologie." "Il ne faut, en aucun cas, se faire vomir ou prendre d’autres initiatives", insiste le pharmacien.

En outre, "vous pouvez tout à fait vous tourner vers le centre anti-poison, il y a une permanence 24/24h", signale Thomas Kassab. "Ils donneront la conduite à tenir en cas de surdosage." Cette démarche concerne n’importe quel surdosage de médicaments. Si vous ingérez des produits chimiques ou autre molécule dangereuse pour la santé, vous pouvez également vous tourner vers ce centre.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Merci à Thomas Kassab, pharmacien

https://sante-pratique-paris.fr/medicament/surdosage-medicaments/

http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/notice/N0292857.htm

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.