Thyroïde : l'ancienne formule du Lévothyrox disponible jusqu'en 2021

Le Levothyrox est utilisé contre les troubles de la thyroïde. Or, la nouvelle formule de ce médicament est accusé par de nombreux patients de provoquer des effets secondaires graves. Alors que l'ancienne formule ne devait plus être disponible à partir de septembre, les autorités sanitaires viennent d'annoncer le report à fin 2021 de cette date. Une victoire pour les patients.
Thyroïde : l'ancienne formule du Lévothyrox disponible jusqu'en 2021Istock

Le Levothyrox, commercialisé par les laboratoires Merck, est un médicament utilisé par les patients souffrant de troubles de la thyroïde. Depuis 2017, le changement brutal de sa formule a fait des vagues parmi les trois millions de Français qui prennent ce traitement quotidiennement. Vertiges, malaises, maux de tête, fatigue, crampes... En moins de six mois, près de 15 000 signalements d’effets indésirables sont remontés à l’Agence de sécurité du médicament (Ansm) par des patients mécontents.

Une pétition lancée en 2017 par Sylvie Robache (la première patiente à avoir lancé l'alerte) récolte plus de 350 000 signatures et demande “Rendez-nous l’ancienne formule du Lévothyrox”.

Et pour cause l'ancienne formule de ce médicament contre les troubles de la thyroïde, s'apprêtait à disparaître des pharmacies en septembre 2020.

Coup de théâtre : l'anciene formule du Levothyrox sera finalement disponible jusqu'à fin 2021 d'après un courrier émanant du ministère de la Santé et diffusé par l’Association Française des Malades de la Thyroïde (AFMT). Une information confirmée lundi 10 août par la direction générale de la Santé (DGS) auprès de l’AFP.

Levothyrox : 90 000 patients concernés par cette décision

"C’est avant tout un immense soulagement pour les 90 000 patients concernés qui jusqu’à cette décision étaient menacés d’être brutalement privés du médicament qui leur convient et de devoir revivre dès septembre leurs douloureuses expériences de 2017. Et c’est d’abord à eux que nous pensons", s'est félicitée l'AFMT dans un communiqué publié le 8 août.

La nouvelle formule du Lévothyrox a été commercialisée par les laboratoires Merck depuis mars 2017. L’un des excipients, le lactose, avait été remplacé par de l’acide citrique et du mannitol –sur demande de l’Agence Nationale des Produits de Santé et du Médicament- pour assurer une "meilleure stabilité du produit". Or, cette nouvelle formule est accusée de causer de nombreux effets secondaires comme les migraines, vertiges, perte des cheveux, fatigue intense, troubles musculaires et articulaires...

Lévothyrox : l’Ansm concluait à l’absence de risque en juin 2019

En juin 2019, l’Ansm avait publié un rapport sur les conséquences du passage à la nouvelle formule du Lévothyrox. Dans sa conclusion, l’agence soulignait que "ces résultats ne fournissent pas d’argument en faveur d’une toxicité propre de la nouvelle formule du Lévothyrox". Selon ce rapport, les multiples plaintes "reflètent plutôt les difficultés rencontrées par certains patients lors du changement de formule”.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Danger médicament
Source(s):

VICTOIRE l’euthyrox lactose sera maintenu jusqu’en fin 2021, Association française des malades de la thyroïdes, août 2020

Le scandale du Lévothyrox, Sylvie Robache, à paraître le 10 septembre 2020 (éd. Hugo New Life)

La rédaction vous recommande sur Amazon :