Rhume : l’ANSM alerte contre les risques d’AVC avec les vasoconstricteurs

L’ANSM profite de l’arrivée des premiers frissons de l’hiver pour une nouvelle fois mettre en garde les Français contre les vasoconstricteurs utilisés sans ordonnance pour traiter les symptômes liés au rhume. L’établissement public indique dans son communiqué qu’ils exposent à “un risque d’effets indésirables dont certains sont rares, mais très graves, tels que des infarctus du myocarde ou des accidents vasculaires cérébraux”.

Dans le cadre d’un rhume, le vasoconstricteur est utilisé pour décongestionner le nez. "Il se présente en association avec un antalgique (paracétamol, ibuprofène) ou un antihistaminique. Certains de ces médicaments, sous forme de comprimés et à base de pseudoéphédrine, sont accessibles sans ordonnance. Aussi, pensez à vérifier que vous pouvez prendre ce médicament et respectez les règles de bon usage". Retrouvez les références à prendre avec prudence dans ce diaporama.

Vasoconstricteur : les précautions à prendre avant de suivre le traitement

En plus de sa mise en garde contre les effets secondaires "rares, mais graves" d’un vasoconstricteur, l’ANSM a tenu à rappeler les principes clés du bon usage de ces médicaments. Ces traitements sont déconseillés pendant toute la grossesse et ne doivent jamais être utilisés à partir de la fin du 5ᵉ mois de grossesse lorsqu’ils comportent de l’ibuprofène. Les enfants de moins de 15 ans et les femmes allaitantes ne doivent pas, non plus, en prendre. 

Il est par ailleurs conseiller de :

  • demander conseiller au pharmacien : il sera en mesure de dire si vous pouvez suivre ce traitement en fonction de vos antécédents médicaux ;
  • respecter la posologie conseillée ;
  • ne pas dépasser 5 jours de traitement : consultez votre médecin si vos symptômes persistent ou s’aggravent ;
  • ne pas prendre le médicament avec un autre vasoconstricteur pris par voie orale ou nasale ou un autre comprimé contenant du paracétamol, de l’ibuprofène ou un antihistaminique. “La composition du médicament est indiquée sur la face principale de la boîte”, rappelle l’ANSM.

Actifed Lp Rhinite Allergique

1/11
Rhume : l’ANSM alerte contre les risques d’AVC avec les vasoconstricteurs  

Actifed Rhume

2/11
Rhume : l’ANSM alerte contre les risques d’AVC avec les vasoconstricteurs  

Actifed Rhume jour et nuit

3/11
Rhume : l’ANSM alerte contre les risques d’AVC avec les vasoconstricteurs  

Dolirhume Paracétamol et Pseudoéphédrine

4/11
Rhume : l’ANSM alerte contre les risques d’AVC avec les vasoconstricteurs  

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Rhume, nez qui coule, nez bouché ? Attention : l’utilisation des vasoconstricteurs expose à des risques, soyez vigilants !, ANSM, 17 décembre 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.