Pourquoi le paracétamol peut vous détruire le foie

Des chercheurs révèle dans une nouvelle étude avoir découvert le mécanisme qui rend le paracétamol toxique pour le foie. 

Publicité

© IstockMal de tête, règles douloureuses ou simples courbatures... Le paracétamol fait partie des médicaments les plus utilisés et pourtant il est loin d'être sans danger. En surdose, il fait partie des prinicipales causes d'intoxication du foie. Les messages des autorités sanitaires ne cessent de le marteler : il ne faut pas en abuser ! Une nouvelle étude menée par les chercheurs du National University of Singapore en rajoute d'ailleurs. Les chercheurs expliquent comment ils viennent de découvrir un nouveau mécanisme expliquant pourquoi le paracétamol intoxique le foie.

Le paracétamol empêche les cellules de prodiguer l'énergie au foie

De précédentes études ont déjà montré que : dans l'organisme le paracétamol se convertit en un nouveau composant qui se lie aux protéines du foie via un acide aminé appelé Cystéine. Ce nouveau composant affecte le fonctionnement des cellules qui procurent l'énergie nécessaire au foie. Cette fois-ci, les chercheurs ont découvert un autre procédé d''affectation des protéines du foie par le paracétamol au point d'en être toxique pour l'organe.

Publicité
Publicité

En isolant les résidus de cystéine, les chercheurs ont remarqué qu'elles produisaient du glutathione, une antioxydant qui se développe en réaction à un phénomène de toxicité du foie pour le protéger. Prendre du paracétamol entraînerait la multiplication de glutathione qui, en trop grand nombre, serait responsable du dysfonctionnement sur les protéines du foie en les empêchant de prodiguer l'énergie nécessaire à l'organe. Plus la dose de paracétamol, est élevée plus le développement du taux de glutathione augmente ce qui expliquerait pourquoi le traitement est si dangereux en surdosage.

D'autres médicaments affectant l'organisme de la même façon existant sur le marché, les chercheurs prévoient de mener une étude plus large afin d'identifier d'autres dangers possibles.

500mg à 1g par prise toutes les 4 à 6 heures

En ce qui concerne le paracétamol, en août 2018, l'ANSM avait annoncé souhaiter "renforcer les informations présentes sur les boîtes de médicaments à base de paracétamol", dans un communiqué. Afin de savoir qu'elle serait la meilleure stratégie l'agence a lancé une consultation publique "qui porte sur un message d'alerte à faire figurer sur les boîtes et sur l'harmonisation des mentions visant à prévenir de ce risque hépatique". Toutes les participations étaient possibles jusqu'au 30 septembre 2018, la conclusion n'a pas été encore rendue. Pour rappel :Dans le cadre d’uneautomédication, il convient de commencer par une dose de 500 mg et de passer à 1 g seulement si nécessaire. Quant à la durée du traitement :entre 3 et 5 jours, pas plus. Il est également recommandé dene pas boire d’alcool, dene pas prendre plus d’un gramme de paracétamol à la foiset derespecter un délai de 4 à 6 heuresentre chaque prise.

mots-clés : Paracétamol, Foie
La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X