Pamplemousse et médicaments : plus d'effets secondaires ?

Cela aura peut-être de quoi vous surprendre, mais le jus de pamplemousse n’est pas une boisson aussi anodine qu’il y paraît. Certes, il n’est pas mauvais pour la santé chez la plupart des gens, mais il peut avoir une interaction avec certains traitements. Ainsi pamplemousse et médicaments ne font pas toujours bon ménage. Faisons le point.
©iStockIstock

Jus de pamplemousse et médicaments

Le jus de pamplemousse est susceptible d’interférer avec de nombreux médicaments. Il est donc parfois important d’éviter d’en consommer, ou tout du moins de ne pas en boire dans les deux heures qui précèdent ou qui suivent la prise de certains traitements. En effet, la consommation de jus de pamplemousse peut parfois multiplier par 5 la concentration de la substance active dans le sang. Bien entendu, les risques sont importants puisque cela équivaut à un surdosage avec tous les risques que cela suppose.

Quels médicaments sont affectés par le jus de pamplemousse ?

Le jus de pamplemousse interfère ainsi avec les inhibiteurs calciques tels que la nifédipine, la nitrendipine, la nimodipine ou encore la vérapamil qui sont utilisés pour lutter contre l’hypertension artérielle. Il interfère également avec les benzodiazépines (médicaments anxiolytiques) et avec des traitements antiallergiques comme la terfénadine ou encore des hypocholestérolémiants tels que le Liptruzet®. Cette interaction avec le jus de pamplemousse est précisée dans la notice de ces médicaments qu’il convient de lire attentivement, en particulier si vous êtes adepte du jus de pamplemousse !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :