Médicaments antalgiques : les précautions à prendre

Publié le 16 Juin 2018 par La Rédaction Médisite
De nombreux médicaments luttant contre la douleur existent mais ils ne sont pas tous sans danger. Ce sont les médicaments antalgiques. Ils doivent être adaptés au type de douleur et de préférence prescrit par un médecin.
Publicité

6747979-inline-500x332.jpg© Istock

Quelles sont les différentes classes d'antalgiques ?

Les médicaments antalgiques sont classés par paliers de puissance croissante. Les antalgiques de palier 1 correspondent aux paracétamol et antalgiques simples. Ceux-ci ont peu d'effets secondaires, agissent sur une douleur faible à modérée et peuvent être achetés sans prescription médicale. Plus les paliers s'élèvent, plus les médicaments antidouleur sont puissants, pour arriver à des dérivés morphiniques (palier 4) qui doivent être utilisés sous surveillance médicale stricte en raison de leur potentiel addictif et de leurs effets indésirables. Ils agissent sur les douleurs sévères, post-traumatiques ou cancéreuses.

Publicité
Publicité

Quels sont les risques liés à la consommation d'antalgiques ?

Les antalgiques de palier 1 présentent peu ou pas de risques. Cependant, la surconsommation doit être évitée. Les antalgiques de paliers supérieurs présentent un risque addictif, qui pousse à en augmenter progressivement la consommation et ainsi aggraver les effets secondaires, pour finir par n'avoir qu'une faible action sur la douleur. Les effets secondaires des antalgiques puissants sont essentiellement une constipation, des nausées, des vomissements et des vertiges. Une surconsommation peut provoquer des effets neurologiques graves et des troubles de conscience.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X