Les médicaments qui seront moins remboursés à partir de janvier 2019

Publié le 26 Novembre 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Le Parisien, rappelle l'entrée en vigueur d'une réforme votée en 2017 qui pourrait bien influencer le reste à charge que les patients ont à payer lorsqu'ils achètent leurs médicaments.
Publicité

A partir de janvier 2019, il se pourrait que certains médicaments utilisés fréquemment vous coûtent plus cher. En cause ? Une réforme votée en 2017 dont Le Parisien rappelle l'entrée en vigueur à partir du début d'année 2019 concernant les "honoraires de dispensation" aux pharmaciens. Ces derniers ne seraient plus pris en charge intégralement. Le quotidien régional annonce le retrait de la participation de certaines complémentaires santé à ce tarif. Le reste à charge de certains médicaments serait donc directement pour le porte-monnaie des patients. Une somme qui s’ajouterait donc au tarif du médicament donc la somme finale reviendrait plus cher.

Publicité

Comment savoir si votre complémentaire le prendra en charge ?

Pour rappel les "honoraires de compensation" sont un tarif fixe de 1,02€ versé aux pharmaciens à chaque fois qu'ils vendent une boîte de médicaments. Ce versement a été mis en place en 2015 pour valoriser le travail des pharmaciens (vérification des ordonnances, conseils, mise en garde contre les effets secondaires...) et pour compenser la baisse de marge qu'ils perçoivent à cause de la baisse du remboursement des médicaments.

Publicité

Jusqu'ici, cette compensation n'était pas versée par le patient, elle est prise en charge à deux tiers par l'Assurance maladie et le reste par les complémentaires santé. Sauf qu'à partir de janvier 2019, le tarif de compensation ne sera plus fixe (pour le somnifère Stilnox®, par exemple, Le Parisien explique qu'il sera de 4,08€). Et en prime l'Assurance Maladie aurait confirmé au quotidien régional lors du réunion de travail, 14 novembre 2018 que : "si leurs contrats ne prévoient pas de rembourser les médicaments à 15% ou 30%, les complémentaires santé ne participeront pas aux honoraires du pharmacien". Il resterait un donc ce frais, moins la participation de la Sécurité Sociale à la charge du patient qui s’additionnerait au tarif du médicament.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X