Des médicaments responsables de troubles de la vision

La revue médicale Prescrire met en garde dans un article publié le 1er janvier 2019, sur les risques de maladie de la rétine favorisés par certains médicaments.

Publicité

Certains troubles oculaires ne sont pas forcément liés à l'âge ou à un trouble de la vue. Ils peuvent aussi être d'origine médicamenteuse. C'est le cas notamment pour les troubles de la rétine, selon un article publié dans la revue médicale Prescrire le 1er janvier 2019. "Certains médicaments provoquent des lésions tissulaires ou des atteintes vasculaires de la rétine. D'autres perturbent le fonctionnement des photorécepteurs ou se fixent sur des constituants de la rétine", expliquent les experts.

Publicité
Publicité

Certains patients peuvent perdre la vue

Parmi les médicaments, les auteurs citent pour ceux à appliquer localement : des traitement contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), les corticoïdes, certains collyres et des antibiotiques. Parmi les traitements oraux ceux qui sont plus à même de provoquer des troubles de la rétine sont : les antirhumatismaux, anti-infectieux, les traitements neuropsychiatriques, cardiaques, hormonaux, les médicaments pourle diabète ou encore ceux pour contre la sclérose en plaques...

Le risque n'est pas anodin, puisque les auteurs de l'article assurent que s'il arrive que certains patients ne manifestent aucun symptôme, "d'autres perdent la vision". C'est pourquoi Prescrire souligne l'importance d'informer les patients sur le risque de maladies de la rétine lorsqu'il est connu afin que la personne sous traitement reste attentive au développement du moindre signe inquiétant et puisse en informer son médecin. L'arrêt du médicament permettant de diminuer voire complètement stopper le risque selon la revue médicale spécialisée si les mesures sont prises à temps.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X