Médicaments et chaleur : soyez vigilant !

Les grosses chaleurs peuvent modifier la qualité et l’efficacité des médicaments. Voici l'essentiel à savoir pour éviter les complications.
Médicaments et chaleur : soyez vigilant !creme,

Les médicaments qui ne supportent pas la chaleur

Crèmes, ovules, suppositoires… Ces médicaments sont formés de matières pharmaceutiques susceptibles d’être affectées par les températures.

En pratique : Constater un changement visible de l’aspect d’un de ces produits peut être un facteur d’altération du produit. Il ne faut pas le consommer.

Bien conserver les médicaments quand il fait chaud

Pour ne pas altérer l’efficacité des médicaments, il faut respecter les modalités de conservation indiquées sur les boîtes.

En pratique :

  • Médicaments à conserver entre +2°C et +8°C : les garder au réfrigérateur, et ne pas les laisser en dehors trop longtemps après utilisation.
  • Médicaments à conserver à une température inférieure à 25°C ou à 30° C : pas de conservation au frais, la chaleur ne risque pas d’altérer leur efficacité.
  • Médicament sans indication : ils ne craignent pas l’exposition à la chaleur même en cas de canicule.

Bien transporter les médicaments en cas de canicule

S’il est indiqué sur la boîte que le médicament doit être conservé entre +2°C et +8°C, il faut le maintenir au frais. Il faut le transporter dans une boîte isotherme réfrigérée, mais pas trop. Il faut éviter la congélation du produit.

Pour les médicaments où il est recommandé une température entre 25°C et 30°C, il faut éviter de les exposer trop longtemps à la chaleur. Ne pas les transporter dans la voiture ou dans le coffre. Il faut les garder dans une boîte non réfrigérée mais isotherme.

La prise de médicaments par fortes chaleurs

- En cas de coup de chaleur, n e pas prendre sans avis médical de traitements pour faire baisser la fièvre comme l’ibuprofène, une aspirine avec une dose supérieure à 500 mg/j, ou du paracétamol.

- Ne pas prendre un nouveau médicament sans avoir consulter son médecin, même s'il s'agit de médicaments vendus sans ordonnance.

- En cas de traitement : Si on n’a pas été suivi depuis longtemps, consulter son médecin pour qu’il estime ou non s’il doit adapter le traitement.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

- Médicaments et fortes chaleurs, wwww.sante.gouv.fr, mai 2013.