Certains medicaments contre l-hypertension pourraient ralentir les pertes de memoire

L’hypertension artérielle (HTA) est la maladie chronique la plus fréquente en France. Elle esr liée à une pression anormalement élevée du sang dans les vaisseaux sanguins. Une pression artérielle est considérée comme élevée à 120/80 mm Hg et plus.

En France, un adulte sur trois est concerné par ce fléau, or un sur deux n'en a pas conscience. C'est un problème de santé publique car, si elle n'est pas régulée, l'hypertension constitue l’une des principales causes de complications cardiovasculaires, cérébrovasculaires ou neurodégénératives (infarctus du myocarde, AVC, maladie d’Alzheimer…). En effet, une pression artérielle élevée est également un facteur de risque de déclin cognitif et de démence. Or, il se pourrait que certains médicaments prescrits contre l'hypertension pourraient prévenir les pertes de mémoire. C'est le résultat d'une nouvelle étude parue le 21 juin 2021 au sein de l'American Heart Association.

"Des études sur les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II et les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ECA) ont suggéré que ces médicaments pourraient conférer le plus grand avantage à la cognition à long terme", rapporte l'auteur de l'étude Daniel A. Nation, Ph.D., professeur agrégé de sciences psychologiques à l'Institute for Memory Impairments and Neurological Disorders de l'Université de Californie, Irvine. 

A titre d'indication, les inhibiteurs de l' ECA sont des médicaments courrament prescrits contre l'hypertension puisqu'ils aident à détendre les veines et les artères. Quant aux bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II, ils facilient le pompage du sang par le coeur. Selon l'étude, ces médicaments agiraient également sur le déclin cognitif. On les liste dans notre diaporama. Attention, notre liste n'est pas exhaustive. 

Les patients prenant ces médicaments auraient une meilleure mémoire jusqu'à trois ans de suivi

"La recherche a été menée sur les médicaments qui ont le plus d'avantages pour la cognition, a déclaré Daniel A. Nation, Ph.D. Des études sur les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II et les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ECA) ont suggéré que ces médicaments pourraient conférer le plus grand avantage sur la cognition à long terme, tandis que d'autres études ont montré les avantages des bloqueurs des canaux calciques et des diurétiques sur la réduction du risque de démence".

Les médicaments ont été évalués pour leurs effets sur plusieurs domaines cognitifs, notamment l'attention, le langage, la mémoire verbale et l'apprentissage.

Les chercheurs ont compilé des informations basées sur 14 études portant sur près de 12 900 adultes âgés de 50 ans et plus. Il s'agit notamment d'études réalisées aux États-Unis, en Australie, au Canada, en Allemagne, en Irlande et au Japon. Les résultats montrent que les personnes prenant des inhibiteurs de l'ECA et des bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II avaient une meilleure mémoire jusqu'à 3 ans de suivi par rapport aux autres.

"Ces résultats représentent la preuve la plus puissante à ce jour reliant les inhibiteurs de l'ECA et les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine à une meilleure mémoire. Cela suggère que les personnes qui sont traitées pour l'hypertension peuvent être protégées du déclin cognitif s'ils prennent des médicaments qui traversent la barrière hémato-encéphalique", a conclu le co-auteur de l'étude, Jean K. Ho, Ph.D., chercheur postdoctoral à l'Université de Californie, Irvine.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Some blood pressure-lowering meds linked to less memory decline in older adults, study finds, American Heart Association, 21 juin 2021

Mayo Clinic

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.