Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

En 2019, plus de 10 millions de cures thermales ont été recensées en France selon le CNETH (Conseil National des Etablissements thermaux). L’association note une hausse des fréquentations d'environ 600 000 curistes sur l'année 2019. 

La cure thermale est un traitement curatif qui se base sur les bienfaits de l’eau. “Un établissement thermal est un établissement qui utilise sur place ou par adduction directe, pour le traitement interne ou externe des curistes, l’eau d’une ou de plusieurs sources minérales régulièrement autorisées ou des boues et gaz qui en sont dérivés”, détaille le ministère de la Santé. L’eau utilisée dans le cadre d’une cure thermale doit obligatoirement être naturelle. Avant d’être utilisée, elle est contrôlée par l’ARS (Agence régionale de santé), qui vérifie qu’elle respecte bien la réglementation. 

En France, 770 sources d’eau minérale naturelle sont répertoriées, soit 20% du capital thermal européen. L'Hexagone est ainsi le 1er patrimoine hydrominéral européen. 

Eau thermale : quels sont ses bienfaits ?  

Contrairement à la thalassothérapie qui a des visées relaxantes et préventives, la cure thermale a un objectif curatif. Elle est donc obligatoirement prescrite par un médecin. Les cures thermales sont généralement utilisées “en alternative aux médicaments, même si elle peut également l'être en complément de traitements classiques”, précise le CNETh. 

Grâce à sa richesse en minéraux, l’eau thermale possède de nombreuses vertus thérapeutiques et peuvent réduire de nombreuses douleurs. Ce traitement peut ainsi être prodigué aux personnes ayant des pathologies variées telles que les problèmes cutanés, les troubles respiratoires ou encore les douleurs articulaires. Les soins ne sont pas les mêmes pour tous les curistes, cela varie en fonction des pathologies. En revanche, une cure entière de traitement dure toujours 18 jours. Une durée nécessaire au traitement qui peut coûter cher aux clients. En effet, le CNETh estime : “pour le curiste, le coût moyen d'une cure est de 1 100€”. 

Cependant, certaines pathologies peuvent faire l'objet d'un remboursement par l’Assurance Maladie. “Lorsque votre médecin vous prescrit une cure thermale, l’Assurance maladie peut prendre en charge, sous conditions, les frais médicaux, de transport et d'hébergement,” explique le ministère de la Santé. Douze pathologies et affections entrent dans le cadre de cette prise en charge. Attention, pour prétendre à ce remboursement, il est nécessaire d’effectuer la cure dans un établissement agréé et conventionné. 

La rhumatologie

1/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

“Les cures thermales rhumatologie constituent le motif principal de la prescription de cures en France et représentent environ 67% des traitements thermaux délivrés,” détaille le CNETh. Parmi ces maladies prises en charge, on retrouve notamment l’arthrose, la fibromyalgie, la lombalgie ou les tendinites. 

Les troubles des voies respiratoires

2/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

L’association des établissements thermaux explique “La médecine thermale permet de prendre en charge, chez l’adulte comme chez l’enfant, les affections de la sphère ORL (nez, sinus, pharynx, larynx, oreille) mais également celles de l’arbre bronchique (asthme et BPCO en particulier). 

La gynécologie

3/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

“La prise en charge thermale pour le traitement des affections gynécologiques concerne essentiellement les douleurs pelviennes chroniques, liées par exemple aux douleurs du cycle menstruel ou à l’endométriose”, précise la CNETh.

Le traitement thermal de ces pathologies est constitué de soins externes (bains, douches, pulvérisations, cataplasmes de boues) et d’applications internes au niveau du vagin (irrigation, pulvérisation, douches vaginales, tampons de boues).

La neurologie

4/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

L’utilisation de l’eau thermale est prise en charge par les patients atteints d’affections neurologiques chroniques. 

“Les symptômes associés à ces pathologies, comme les douleurs musculo-squelettiques, les troubles du tonus, de la motricité et de la marche, la raideur, la fatigue, les troubles respiratoires et la mobilité articulaire peuvent être améliorés par le traitement thermal. De même, l’équilibre, la coordination, la force musculaire et l’endurance sont favorisés par les exercices de résistance à l’eau”, explique le CNETh.

“La prise en charge thermale des aidants peut également représenter un intérêt certain compte tenu de la charge physique et émotionnelle qui leur incombe”, ajoute l’association. 

Les maladies cardio-artérielles

5/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

“Les maladies artérielles, comme les artériopathies oblitérantes des membres inférieurs ou le phénomène de Raynaud peuvent être prises en charge dans les 4 stations thermales disposant d’un agrément pour l’orientation Maladies cardio-artérielles,” explique l’organisme. 

Les affections psychomatiques

6/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

Les troubles anxieux, la dépression, le burn-out, les troubles du sommeil font partie des affections prises en charge. Cette cure thermale est utile lorsque les traitements médicamenteux ne sont plus suffisants ou que leur consommation est excessive. 

“Avec l’éloignement du domicile et des éventuels facteurs de stress, un encadrement et un environnement propices à la détente, des soins et une éducation thérapeutique adaptés, la cure représente une prise en charge douce et naturelle”, détaille le CNETh.

Les affections urinaires

7/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

“La prise en charge dans l’orientation Affections urinaires chroniques concernent essentiellement les infections du tractus urinaire et les problèmes de lithiase. 9 stations thermales, dont les eaux sont essentiellement sulfatées et bicarbonatées, disposent de cette orientation”, informe l’association. 

Les affections digestives

8/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

Le surpoids, l’obésité, le diabète ou encore le syndrome de l’intestin irritable font partie des pathologies prises en charge dans le cadre d'une cure thermale

La dermatologie

9/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

Eczéma, psoriasis, ichtyose et d’autres maladies chroniques de la peau sont prises en charge par la Sécurité sociale. 

“Le contact direct de l’eau thermale sur les lésions cutanées offre des effets bénéfiques reconnus de longue date”, confie le CNETh.

Les troubles du développement chez l'enfant

10/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

De nombreux troubles présents chez l’enfant peuvent être pris en charge, tels que : l’énurésie (pipi au lit), l’obésité ou encore l'hyperactivité. 

Les affections des muqueuses bucco linguales

11/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

Aphtoses récidivantes, lichens, bruxisme, gingivites, séquelles buccales des traitements de cancer sont prises en charge par la sécurité sociale dans le cadre d’un traitement aux eaux thermales

La phlébologie

12/12
Cure thermale : 12 pathologies qui permettent une prise en charge

“Les maladies chroniques vasculaires, artérielles, veineuses, lymphatiques et de la microcirculation touchent plus de la moitié de la population française. Les maladies de la circulation de retour, affections veineuses chroniques et atteintes du réseau lymphatique sont prises en charge dans 14 stations thermales disposant de l’agrément pour l’orientation phlébologie”, informe l’association des établissements thermaux. 

Balnéation en eau profonde, bains bouillonnants, massages sous affusion d’eau, mobilisation en piscine font partie des principaux soins délivrés dans le cadre de la cure.

Sources

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F751

https://www.medecinethermale.fr/curistes/les-cures-thermales/cures-conventionnees.html

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/article/eaux-thermales#L-eau-minerale-naturelle-exploitee-a-des-fins-therapeutiques-dans-un-nbsp

https://www.medecinethermale.fr/curistes/la-medecine-thermale-aujourdhui/le-thermalisme-en-chiffres.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.