Otite séreuse chez le bébé et le nourrisson : comment reconnaître ses symptômes et la soigner ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteVous avez remarqué que bébé réagit moins au son ? Et si c’était une otite séreuse ? Cette affection fréquente chez le nourrisson est indolore et guérit le plus souvent spontanément. Elle doit cependant faire l’objet d’un suivi afin d’éviter certaines complications. Explications avec le docteur Fatia Cherfioui, pédiatre.
Otite séreuse chez le bébé et le nourrisson : comment reconnaître ses symptômes et la soigner ?Istock

Définition : qu’est-ce que l’otite séreuse ?

L’otite séreuse est une inflammation chronique de la muqueuse de l’oreille moyenne. « Contrairement à l’otite aigüe, il n’y a pas de douleur.  Elle résulte de l’accumulation d’un liquide non surinfecté derrière le tympan », souligne le pédiatre Fatia Cherfioui. Elle entraîne une baisse d’audition qui finit par être décelée par les parents inquiets lorsque l’enfant réagit moins aux bruits. C’est généralement le motif de la consultation chez le pédiatre qui établira le diagnostic.

« L’otite séreuse du nourrisson peut survenir dans les suites d'une otite moyenne aigüe ou être en lien avec une obstruction de la trompe d’Eustache », poursuit la spécialiste. L’otite séreuse dure généralement moins de 3 mois et guérit spontanément. En cas de persistance, un traitement est parfois nécessaire.

Quelle est la fréquence de ces otites chez le bébé ?

 « L’otite séreuse touche un enfant sur deux à un moment ou à un autre de son développement », selon l’expert.



Otite chez l'enfant : quels symptômes et traitements pour soulager ?


Otite chez l'enfant : quels symptômes et traitements pour soulager ?
L’otite concerne essentiellement les nourrissons de moins de 2 ans du fait de l’immaturité de leur système immunitaire. Toutefois, les enfants plus âgés peuvent être touchés par cette affection....


Un pic est observé chez le nourrisson de moins de 2 ans (1). L’otite séreuse touche aussi bien les filles que les garçons. Les chances de guérison spontanée sont plus faibles chez le nourrisson que chez l’enfant : 22% à l’âge de 1 an contre 95% à l’âge de 10 ans (2).

Quels sont les symptômes de l’otite séreuse chez le bébé ?

Chez le bébé, l’otite séreuse est le plus souvent asymptomatique. Toutefois, certaines manifestations discrètes peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

  • le nourrisson peut éprouver une gêne à l’origine de pleurs plus fréquents ou d’une gestuelle évocatrice (par exemple : il se touche l’oreille) ;
  • une gêne auditive : l'otite séreuse créant des distorsions sonores ;
  • une baisse d’audition : « si bébé réagit moins aux sons, il faut s’en préoccuper. N’hésitez pas à tester cette baisse d’audition en faisant un bruit près d’une oreille puis de l’autre : une différence de réaction peut être révélatrice ».

Quelles sont les causes de ces otites chez le nourrisson ?

L’otite séreuse du nourrisson est liée à une obstruction de la trompe d’Eustache (canal qui lie l’oreille moyenne aux voies nasales) qui est souvent plus petite chez l’enfant : le liquide (appelé « glue ») normalement éliminé stagne et s’accumule dans l’oreille. Ce « bouchon » peut être dû à :

  • une otite aigüe: les sécrétions accumulées lors de l’infection persistent alors que celle-ci est guérie ;
  • une infection  virale ou bactérienne des voies nasales ;
  • une hypertrophie des végétations adénoïdes : en temps normal les végétations protègent des infections. Chez certains nourrissons et enfants en bas âge, il arrive qu’elles soient trop sollicitées ne parvenant plus à remplir leur rôle : elles grossissent et sont enflammées en permanence. Mais parfois cette hypertrophie est constitutionnelle ;
  • un reflux gastro-œsophagien ;
  • une allergie ;
  • une irritation des voies aériennes supérieures liées aux polluants environnementaux ou à l’exposition à la fumée du tabac.

Comment un liquide s’accumule-t-il dans l’oreille de bébé ?

La caisse du tympan est reliée au nez par la  trompe d'Eustache laquelle ne s'ouvre que lors de la déglutition ou du bâillement permettant une pénétration d’air. « Si la trompe d'Eustache se bouche ou gonfle, l’air ne pénètre plus dans la caisse du tympan. Un liquide, produit par la muqueuse de la caisse, remplit cette dernière », explique la pédiatre. Plus l’otite perdure, plus le liquide devient épais et gluant réduisant les ondes sonores et l’audition.

Illustration : anatomie de l'oreille 

Comment un liquide s’accumule-t-il dans l’oreille de bébé ?© Creative Commons

© CC Gilles Mairet - travail personnel- wikipédia - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/

Quels sont les facteurs de risques ?

Les facteurs de risque de l’otite séreuse chez le nourrisson sont :

  • des otites moyennes aigües à répétition ;
  • une infection virale ou bactérienne des voies respiratoire supérieure ;
  • une ou des allergies ;
  • de l'asthme (maladie souvent associée);
  • les bébés présentant un reflux gastro-œsophagien ;
  • une hypertrophie des végétations ;
  • le tabagisme de la femme enceinte ou d’un des parents après la naissance (3).
  • les saisons de l'automne et de l'hiver prédisposent à ces affections; 
  • la collectivité : les enfants en crèches et scolarisés sont plus exposés. 

Quels sont les nourrissons à risque d’otite séreuse ?

L’otite séreuse est très fréquente chez le nourrisson touchant près d’un enfant sur 2 avec un pic avant 2 ans (1). Elle touche autant les filles que les garçons. Les enfants en collectivité (en crèche) sont plus exposés en raison du risque accru de contagion d’infection ORL. Certains nourrissons sont plus à risque en cas :

  • d’hypertrophie des végétations ;
  • d’allergie(s) ;
  • de tabagisme de la femme enceinte ou d’un des parents après la naissance (3).

Combien de temps dure une otite séreuse ?

« La plupart du temps, les otites séreuses du nourrisson guérissent dans les trois mois (et souvent spontanément), mais certaines peuvent persister au-delà d’un an si elle n’est pas correctement prise en charge », selon le docteur Cherfioui.

Cette maladie est-elle contagieuse ?

L’otite séreuse n’est pas une maladie contagieuse.  

Bébé a une otite séreuse : qui, quand consulter ?

Si vous remarquez que bébé réagit moins aux sons, il est recommandé de consulter un pédiatre ou un ORL.

Otite séreuse : quels sont les examens pour la diagnostiquer ?

Les examens de l’otite séreuse du bébé/nourrisson sont :

  • un examen du conduit auditif ou otoscopie : « le médecin regarde à l’intérieur de l’oreille avec un otoscope (petite loupe munie d’une lumière). Un changement de couleur et d’aspect du tympan sont caractéristiques ». En outre, « il peut aussi pratiquer un test auditif appelé baby sensory test », ajoute la spécialiste ;
  • une tympanométrie : examen réalisé si les résultats de l’examen du tympan sont équivoques. Ce test est réalisé chez l'ORL et certains pédiatres. 
  • une audiométrie : éventuel examen confirmatif réalisé par l’ORL.
  • Parfois une radio du cavum afin de visualiser la taille des végétations.

Quelles sont les complications ?

Les complications de l’otite séreuse du nourrisson sont :

  • une baisse de l’audition : elle peut engendrer un retard dans le développement et l’éveil de bébé ;
  • un risque de d’infection : otite moyenne aigüe ou une rétractation du tympan.
  • une rétractation tympanique (cholestéatome);
  • une otite moyenne chronique

Quels sont les traitements de l’otite séreuse du nourrisson ?

Le traitement de la cause

Il est prépondérant de supprimer la cause de l’otite chez le bébé :

  • traitement de l’infection causale (des antibiotiques sont parfois prescrits) ;
  • prise d’un traitement contre le reflux œsophagien (lait anti-reflux, pansements gastriques, mesures hygiéno-diététiques…) ;
  • éviction de l'exposition aux polluants environnementaux ;
  • éviction l’allergène causal et/ou traitement l’allergie (antihistaminiques et décongestionnant) ;
  • éviction de la fumée du tabac; 
  • intervention des végétations (ou adénoidectomie);

Le traitement de première intention

Dans un premier temps, le médecin va prescrire un traitement afin de dégager les voies nasales et la trompe d’Eustache. Ces soins sont à réaliser pendant un mois :

  • une désinfection régulière des fosses nasales au sérum physiologique ;
  • un muco-régulateur pour dégager les trompes d’Eustache ;
  • La corticothérapie par voie nasale en cas de surinfection à répétition
  • une corticothérapie orale pendant 7 jours. 

La chirurgie en seconde intention

Si malgré le traitement de première intention, l’état du nourrisson ne s’améliore pas après 1 à 3 mois, une intervention chirurgicale est pratiquée. Elle consiste en une myringotomie c’est-à-dire une rainure à travers le tympan afin d’y éliminer les sécrétions accumulées. Souvent la myringotomie est suivie de la pose d’aérateurs trans-tympaniques appelés drains, « yoyos » ou « diabolos ». Il s’agit de petits tubes placés dans le tympan assurant le drainage de la trompe d’Eustache. Ce dispositif permet d’éviter les rechutes. L’intervention est effectuée sous anesthésie générale. Les « yoyos » tombent d’eux-mêmes au bout de 6 à 12 mois. Cette intervention est souvent associée à l'ablation des végétations qui permet une amélioration de la perméabilité de la trompe d'Eustache. Contrairement aux idées reçues, les voyages en avion sont autorisés dès le lendemain de l'intervention. Les baignades sont autorisées avec protection (bouchons en silicone et bandeau en néoprène). 

Mon enfant a une otite séreuse chronique, la chirurgie est-elle inévitable ?

Réponse du Docteur Cherfioui, pédiatre :

"L’ORL prendra lui-même cette décision sur la base de certains critères : généralement l’opération est effectuée en cas de surdité bilatérale de transmission supérieure de 30 décibels avec retard de langage ou de parole."

Comment prévenir l’otite séreuse du bébé/ nourrisson ?

La maladie est difficilement prévisible. Toutefois, il est recommandé :

  • d’éviter l’exposition du nourrisson aux polluants environnementaux ou à la fumée du tabac ;
  • de surveiller l ’évolution d’une infection ORL ;
  • d’éviter l’exposition aux allergènes.

Sites d’informations et associations

Orlfrance.org

Orlquebec.org

Journéeaudition.org

Association française de pédiatrie ambulatoire  

Source(s):

Entretien avec le docteur Fatia Cherfioui, pédiatre.

(1) les chiffres sur ameli.fr  

(2) l’otite séro-muqueuse (le pdf en ligne sur orl-chu-angers.fr)

(3) Tabagisme passif et otite : un lien très mince, 2002

Prise en charge thérapeutique des OSM de l’enfant, Recommandations de Pratiques Cliniques (RPC) de la Société Française d’ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale, Dr. Philippe Bordure et son équipe (PDF en ligne sur orlfrance.org)

https://eurekasante.vidal.fr/actualites/18329-otite-sereuse-et-rhinite-allergique-les-deux-font-la-paire.html