Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, 17% des adultes français sont obèses, soit plus de 8 millions de personnes.

Le surpoids et l’obésité se définissent comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé.” explique l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sur son site. Une personne est considérée comme en surpoids lorsque son IMC (Indice de Masse Corporelle) est égale ou supérieur à 25. Pour passer dans la catégorie obésité, une personne doit avoir un IMC égal ou supérieur à 30.

Le surpoids et l’obésité peuvent avoir de graves répercussions sur la santé et ne cessent d’augmenter. En effet, selon l'OMS, le nombre de cas d’obésité a quasiment triplé depuis 1975, sur l’échelle mondiale.

Dans son dernier rapport publié ce mardi, l’organisme de santé s’est intéressé à son évolution sur le continent européen. L’OMS a alors tiré la sonnette d’alarme, considérant l’obésité comme une situation “épidémique” sur le vieux continent.

Obésité : un quart des européens touchés

"Le surpoids et l'obésité ont atteint des proportions épidémiques en Europe" explique l’OMS dans son dernier rapport. L'Europe est à présent la deuxième région du monde la plus touchée après l’Amérique.

Selon les chiffres, près d’un quart des européens sont obèses. Plus précisément, six adultes sur dix et près d’un enfant sur trois sont atteints de surpoids ou d’obésité. La prévalence est plus élevée chez les hommes (63%) que chez les femmes (54%), mais également dans les pays où le revenu est plus haut.

Des chiffres alarmants alors que cette maladie causerait plus de 1,3 million de décès par an, soit plus de 13 % de la mortalité globale. En effet, l’obésité est liée à une augmentation de nombreuses maladies : cancers, risques cardiovasculaires ou diabète de type 2.

“L’obésité est considérée comme l’une des causes d’au moins 13 types de cancer et est probablement directement responsable d’au moins 200 000 nouveaux cas de cancer par an dans la région, un chiffre qui devrait encore augmenter dans les prochaines années.”, explique l’OMS.

Épidémie d’obésité : il est possible d’inverser la tendance

Si la pandémie et les confinements ont joué un rôle, le rapport a également pointé du doigt les facteurs environnementaux favorisant l’obésité. “L'obésité est influencée par l'environnement, il est donc important d'examiner ce problème du point de vue de chaque étape de la vie. Par exemple, la vie des enfants et des adolescents est influencée par les environnements numériques, y compris la commercialisation d'aliments et de boissons malsaines », a expliqué le docteur Kremlin Wickramasinghe, chef par intérim du Bureau européen de l'OMS.

Cette dernière propose donc des solutions : “ La restriction de la commercialisation d'aliments ou produits malsains aux enfants, la taxation des boissons sucrées et l'amélioration de la réponse du système de santé pour la gestion de l'obésité sont actuellement parmi les domaines politiques les plus débattus dans la région européenne de l'OMS.” explique le rapport.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/353747/9789289057738-eng.pdf

https://www.euro.who.int/fr/media-centre/sections/press-releases/2022/new-who-report-europe-can-reverse-its-obesity-epidemic-

https://www.euro.who.int/en/health-topics/Life-stages/pages/news/news/2022/5/obesity-causes-cancer-and-is-major-determinant-of-disability-and-death,-warns-new-who-report

https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/strategie-nationale-de-sante/priorite-prevention-rester-en-bonne-sante-tout-au-long-de-sa-vie-11031/priorite-prevention-les-mesures-phares-detaillees/article/obesite-prevention-et-prise-en-charge

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.