Les infections fongiques se multiplient à travers le monde tout en devenant de plus en plus résistantes aux traitements. Face à ce constat, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décidé de tirer la sonnette d’alarme et de dresser la première liste de pathogènes fongiques les plus dangereux pour la santé.

Infections fongiques : des formes de plus en plus graves

L’OMS - qui a déjà publié des classements similaires pour les virus et les bactéries - confirme que l’incidence et l'étendue géographique des maladies fongiques sont en hausse dans le monde entier "en raison du réchauffement climatique et de l'augmentation des voyages et du commerce internationaux".

"Alors que les champignons qui causent des infections courantes (comme le muguet buccal et vaginal) deviennent de plus en plus résistants aux traitements, les risques de développement de formes d'infections plus invasives dans la population générale augmentent également", explique l’OMS dans son communiqué publié le 25 octobre 2022.

En établissant la liste des champignons les plus inquiétants et dangereux pour les Hommes, l’organisation cherche à stimuler la recherche ainsi que les interventions gouvernementales. Les infections fongiques peuvent devenir particulièrement problématiques puisqu ’elles ont tendance à affecter les personnes fragiles comme les patients gravement malades et ceux qui souffrent d’une condition entraînant un affaiblissement du système immunitaire (cancer, VIH/sida, greffes d'organes, maladies respiratoires chroniques…).

19 champignons dangereux selon l’OMS

La liste des agents pathogènes fongiques à surveiller établis par l’OMS compte 19 types de levures. Elles sont réparties dans 3 catégories (critique, haute et moyenne) en fonction de plusieurs critères comme la mortalité de l'infection fongique, l’incidence, les complications/séquelles ou encore les options de traitement.

Le groupe Critique qui réunit les champignons les plus dangereux compte 4 espèces :

  • la Candida auris : elle est très résistante aux médicaments et a provoqué un certain nombre d'épidémies nosocomiales dans les hôpitaux,
  • le Cryptococcus neoformans : cette levure peut vivre sur des plantes ou des animaux. Elle est responsable de la cryptococcose, une infection fongique grave. Sa forme la plus fréquente est une méningo-encéphalite, fatale en l’absence de traitement.
  • l’Aspergillus fumigatus : il s’agit d’une moisissure omniprésente dans l'environnement qui peut infecter les humains et causer l’aspergillose. Elle cause principalement des maladies pulmonaires, mais peut toucher d’autres organes comme le cerveau.
  • la Candida albicans : ce pathogène fongique fait partie du microbiome humain sain, mais il peut aussi provoquer des infections des muqueuses ou des candidoses invasives, potentiellement mortelles.

Le groupe "priorité haute" comprend un certain nombre d'autres champignons de la famille des Candida ainsi que d'autres tels que les Mucorales, un groupe contenant les champignons qui causent la mucormycose ou "champignon noir", une infection qui a augmenté rapidement chez les personnes gravement malades.

Le groupe "priorité moyenne" énumère d'autres champignons, y compris Coccidioides spp et Cryptococcus gattii.

"Tout en reconnaissant que ces agents pathogènes critiques constituent un problème de santé publique à l'échelle mondiale, l'OMS souligne que la liste des pathogènes fongiques prioritaires doit être interprétée et contextualisée avec soin, car certains agents pathogènes endémiques pourraient être plus préoccupants dans leurs contextes régionaux ou locaux respectifs", précise le communiqué

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.who.int/news/item/25-10-2022-who-releases-first-ever-list-of-health-threatening-fungi

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.