L'usage de l'homéopathie en santé gynécologique et urinaire

L’homéopathie est une médecine douce capable d’intervenir sur les différentes sphères de l’organisme. Elle peut donc être intéressante dans le cadre de troubles gynécologiques ou urinaires. Ainsi, en cas de cystite, l’homéopathie peut être d’un grand secours. Le médicament Sepia est d’ailleurs réputé pour lutter contre les affections urinaires et les troubles gynécologiques.

Publicité

6438490-inline-500x281.jpg© Istock

Utilisation de Sepia en homéopathie

Sepia officinalis est un médicament homéopathique qu’on utilise pour lutter contre les affections urinaires et les troubles gynécologiques de la femme. Pour les troubles de la grossesse (notamment en cas de nausées et de migraines du côté gauche), on le prend en 9 CH à raison de 5 granules matin et soir. Pour traiter les problèmes gynécologiques tels que les règles douloureuses ou irrégulières, on prendra Sepia officinalis à raison de 5 granules en 9, 15 ou 30 CH, une à deux fois par jour. On s’en sert aussi en cas de mycoses vaginales et de rapports sexuels douloureux à raison de deux à quatre doses en 15 CH tous les mois. Enfin, Sepia officinalis en 30 CH permet de traiter les infections urinaires à raison d’une dose chaque semaine durant 3 mois.

Publicité
Publicité

Traitement des troubles de la ménopause en homéopathie

Sepia officinalis s’utilise également en période de ménopause, notamment si elle s’accompagne de bouffées de chaleur. Si cela se traduit par une rougeur du visage on l’associera à Belladona. En revanche, si les bouffées de chaleur s’accompagnent plutôt d’une sensation de froid dans le dos, on combinera Sepia à Amylium nitrosum. À noter qu’il se révèle tout particulièrement efficace chez les personnes minces, plutôt pessimistes et tristes (à tendance dépressive).

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X