Troubles digestifs : comment calmer une colique hépatique

La colique hépatique est un trouble de la digestion qui correspond à l'obstruction des voies biliaires par un calcul. La douleur est provoquée par la distension des voies biliaires. Elle peut être très intense.

Publicité

6584526-inline-500x281.jpg© Istock

Digestion : les symptômes de la colique hépatique ?

La colique hépatique provoque une douleur très intense localisée dans l'hypocondre droit (en haut et à droite de l'abdomen) ou dans le creux épigastrique. Elle bloque l'inspiration profonde. Elle est souvent accompagnée de nausées et de vomissements, et peut provoquer des contractures abdominales et de la fièvre. Elle survient généralement après l'ingestion d'un repas trop gras ou lors d'un voyage. Le calcul biliaire, ou lithiase, se loge dans les voies biliaires et empêche l'écoulement de la bile, ce qui provoque leur distension.

Publicité
Publicité

Comment calmer la douleur d'une colique hépatique ?

Face à une colique hépatique, le premier geste à faire est de calmer la douleur. On peut, pour cela, utiliser des antispasmodiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ensuite, il faut provoquer l'évacuation de la lithiase. Si celle-ci est bloquée dans la voie biliaire principale, on propose une chirurgie par cœlioscopie. Si le calcul se trouve dans le canal cholédoque, on peut pratiquer une cholangio-pancréatographie rétrograde, moins invasive ou encore une lithotripsie qui consiste à faire éclater le calcul dont les débris s'évacueront ensuite spontanément. Si le calcul est petit, une dissolution avec des médicaments est envisageable.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X