AVC : retirer la vésicule biliaire réduit le risque si vous avez des calculs

Des recherches antérieures laissent entendre que les calculs biliaires sont liés à un risque avéré d’accident vasculaire cérébral (AVC). Une récente étude assure que retirer la vésicule biliaire contribue à réduire ce risque.

Une nouvelle étude parue au sein du Journal of Gastroenterology and Hepatologie vient de révéler que le retrait de la vésicule biliaire peut contribuer à réguler le risque cardiovasculaire. Attention toutefois, cette découverte concerne explicitement les personnes souffrant de calculs biliaires. Ces derniers se forment lorsque la bile contient trop de cholestérol. En principe, les personnes en surpoids sont plus souvent touchées que les autres. Généralement, les calculs se traduisent par une douleur concentrée dans la région supérieure de l’abdomen, qui peut s’étendre jusqu’à la cage thoracique et l’épaule, altérant alors la capacité respiratoire.

La relation entre les calculs biliaires et les accidents vasculaires cérébraux est bien avérée, selon les chercheurs. "Nous avons alors étudié les effets d’une cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire, ndlr) chez les patients porteurs de calculs biliaires", expriment-ils.

Le risque d’AVC est réduit de 40 % après la cholécystectomie

L’étude a été menée à partir de la base de données nationale de recherche sur l’Assurance Maladie de Taiwan. Les chercheurs ont analysé l’état de santé de 155 356 participants souffrant de calculs biliaires, répartis en deux groupes. L’un était composé de patients ayant subi la cholécystectomie, et le second comprenait des personnes toujours pourvus de la vésicule. "Après le retrait des calculs biliaires, les patients présentent une diminution significative du risque global d’accident vasculaires cérébral", rapportent les scientifiques.

Concrètement, le risque d’AVC est réduit de 40 % chez les patients à qui on a retiré la vésicule biliaire, si l’on suit les résultats de l’étude. "Des mesures préventives pour les AVC peuvent être envisagées chez les patients présentant des calculs biliaires, en particulier ceux présentant un ou plusieurs facteurs de risque d’AVC", concluent les résultats de l’enquête.

Ablation de la vésicule : à quel stade est-elle envisagée ?

Lorsque c’est possible, on privilégiera l ’évacuation naturelle du calcul biliaire. Accompagnée par des antalgiques et antispasmodiques, elle permet d’atténuer les douleurs. Toutefois, en cas d’inflammation ou d’infection massive de la vésicule, l’option chirurgicale est souvent préconisée. Elle consiste en une cholécystectomie : c’est l’ablation de la vésicule biliaire. Généralement bien supportée par les patients, cette intervention n’implique que très peu de suites postopératoires.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Réduction du risque d'accident vasculaire cérébral après une cholécystectomie, Journal of Gastroenterology and Hepatologie, 5 juin 2019

La rédaction vous recommande sur Amazon :