Sommaire

La cirrhose non alcoolique : une accumulation de graisses et de sucre

La cirrhose non alcoolique : une accumulation de graisses et de sucre© IstockLa version la plus connue de la cirrhose est celle causée par l'alcool, mais depuis quelques années une nouvelle forme se développe la NASH ou stéatohépatite non alcoolique.
C'est quoi ? "Cette pathologie touche principalement des personnes en surpoids. C'est une accumulation très élevée de graisses et de sucre dans le foie qui cause une inflammation puis une fibrose. Nous ne savons pas encore pourquoi. De nombreuses recherches sont en cours", explique le Pr Patrick Marcellin, hépatologue et directeur de l'Unité de recherche INSERM sur les hépatites à l'hôpital Beaujon de Paris. Manger trop gras, trop sucré, ne pas pratiquer assez d'exercice physique sont les principaux facteurs de risque pour cette maladie du monde moderne puisque cela favorise l'hyperlipidémie, le cholestérol ou encore le diabète.
Quels symptômes ? C'est le grand problème avec la NASH, car elle est asymptomatique. La plupart du temps on s'en rend compte lorsqu'il est trop tard et que le foie est déjà cirrhosé. D'où l'importance de faire attention à son alimentation et pratiquer de l'exercice physique. Cela a un réel impact pour faire reculer la maladie parfois même la supprimer

.

Le cancer du foie : un développement silencieux

Le cancer du foie : un développement silencieux© IstockPrès de 8000 nouveaux cas de cancer du foie se déclarent chaque année en France. Le problème avec cette pathologie, c'est qu'elle évolue en silence d'où l'importance de faire très attention à la santé de son foie.
C'est quoi ? Le développement d'une tumeur maligne dans le foie qui entraînent la mort des cellules saines et peut se développer dans tout l'organisme. Les principaux facteurs sont les maladies comme la cirrhose alcoolique, les virus de l'hépatite C ou B ou encore un autre cancer qui a métastasé.
Les symptômes : douleurs au ventre, fièvre, jaunisse, vomissements, amaigrissement. Dans la plupart des cas, il est découvert à l'occasion d'un examen médical.

Un foie malade peut cacher un coeur malade

Un foie malade peut cacher un coeur malade© Istock"Il arrive dans certains cas que le coeur et le foie soient liés", explique le professeur Patrick Marcellin, hépatologue. Ce n'est pas le fait d'avoir un foie en mauvaise état qui cause une maladie cardiaque, mais une maladie du foie comme la cirrhose non alcoolique, par exemple, peut révéler un trouble cardiaque. Les deux organes sont affectés par les mêmes facteurs de risque. Le foie est une sorte d'indicateur santé de l’organisme.

L'hépatite C perturbe le fonctionnement du foie

L'hépatite C perturbe le fonctionnement du foie© Istock C'est une des maladies du foie pour laquelle les traitements ont le mieux avancé. "Son incidence est très faible on trouve de moins en moins de nouveaux cas", explique le Pr Patrick Marcellin hépatologue et directeur de l'Unité de recherche INSERM sur les hépatites à l'hôpital Beaujon de Paris.
C'est quoi ? Une inflammation aigue ou chronique du foie. Le virus de l'hépatite C touche le foie et se multiplie dans ses cellules avant d'entraîner leur mort. Pour se défendre l'organsime fabrique un tissu fibreux qui remplace les cellules saines, c'est-ce qu'on appelle une fibrose. Ce phénomène perturbe le métabolisme et le fonctionnement du foie. Le virus se transmet par le sang et parfois de la mère vers l'enfant.
Quels symptômes ? "Le plus souvent la maladie est asymptomatique. Certains patients ressentent des épisodes de fatigues ou un syndrôme grippal et parfois même une jaunisse se déclare", explique le spécialiste.

La cirrhose alcoolique : un risque de cancer

La cirrhose alcoolique : un risque de cancer© IstockEn France, l'alcool est la cause de 10% du taux de mortalité toutes causes confondues selon, un rapport de l'Assurance Maladie. Si l'alcool est source de nombreux accidents sur la route il l'est aussi concernant une maladie du foie : la cirrhose, dans le cas d'une consommation fréquente et conséquente.
C'est quoi ? On parle de cirrhose hépatique lorsque le foie est totalement fibrosé. Une réaction inflammatoire cause la formation de tissus cicatriciels altérant son fonctionnement et favorisant l'accumulation de déchets dans le foie puis dans le reste de l'organisme. Une fois installée, la maladie est irréversible."Dans 3 à 5% des cas cela peut évoluer en cancer du foie", prévient le Pr Patrick Marcellin, hépatologue.
Quels symptômes ? Le début de la maladie ne se déclare presque pas. Le premiers signes cliniques sont les varices œsophagiennes qui se mettent à saigner, parfois les jambes gonflent, le patient est fiévreux, fatigué et ses yeux peuvent refléter une jaunisse.

L'insuffisance hépatique entraîne la mort des cellules du foie

L'insuffisance hépatique entraîne la mort des cellules du foie© Istock"On devrait tous au moins une fois dans sa vie passer un test sanguin pour se faire dépister de maladies hépatiques comme les hépatites B et C", prévient le spécialiste. Pourquoi ? Parce que ce type de maladies mal soignées entraînent des complications. Telle que l'insuffisance hépatique, par exemple.
C'est quoi ? Cette pathologie entraîne la mort des cellules du foie et altère le fontionnement de l'organe.
Quels symptômes ? Elle se déclare par des symptômes comme la fièvre, une tension artérielle, des troubles cardiaques.

Hépatite B : une maladie qui se déclare quand c'est trop tard

Hépatite B : une maladie qui se déclare quand c'est trop tard© Istock"30% de la population française adulte est potentiellement atteinte d'une maladie du foie", a révélé la conférence de presse hépatologique qui a eu lieu à Paris les 30 et 31 janvier 2017. Pourtant, pour le Pr Patrick Marcellin, hépatologue présent ce jour, il suffirait de faire au moins une fois dans sa vie un dépistage sanguin pour connaître les anomalies de son foie et prendre en charge la plupart de ces pathologies comme le virus de l'hépatite B.
C'est quoi ? Ce virus ce transmet par voie sexuelle, par le sang et souvent de la mère vers l'enfant, c'est pourquoi on effectue un dépistage automatique de l'enfant et que l'on prescrit un vaccin pour éviter la transmission", explique le spécialiste. Une fois le virus dans l'organe, l'infection peut devenir chronique et causer d'autres détériorations sévères comme une cirrhose ou un cancer du foie.
Quels symptômes ? Ils sont quasi inexistants sauf à un stade sévère où le virus entraîne jaunisse et troubles hépatiques sévères d'où l'importance de demander une sérologie de l'hépatite B.

Merci au Pr Patrick Marcellin, hépatologue et directeur de l'Unité de recherche INSERM sur les hépatites à l'hôpital Beaujon de Paris.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.