Comment soigner la maladie de Sever ?

La maladie de Sever touche les enfants et les adolescents. Il s’agit d’une maladie de la croissance qui atteint les talons. Son traitement repose essentiellement sur le repos.
heel pain or plantar fasciitis concept hand on foot as suffer from inflammation feet problem of sever's disease or calcan...Istock

Comment la maladie de Sever se manifeste-t-elle ?

La maladie de Sever correspond à une inflammation de l’insertion du tendon d’Achille. Elle survient chez l’enfant, généralement entre 7 et 10 ans, au moment de la croissance.

A lire aussi :

L’allongement tendineux ne s’adapte pas à la croissance osseuse. Cela provoque des douleurs comparables à celles d’une tendinite du tendon d’Achille.

Elle se manifeste surtout chez l’enfant sportif particulièrement s’il pratique l’athlétisme, le tennis, le football ou la gymnastique car ces sports mettent fortement en tension les tendons d’Achille.

La douleur se situe au niveau du calcanéum, os du talon, et oblige l’enfant à boiter ou marcher sur la pointe des pieds. Ce signe doit faire évoquer de manière systématique la maladie de Sever.

Comment diagnostiquer la maladie de Sever ?

Le diagnostic de la maladie de Sever est simple et nécessite exceptionnellement des examens complémentaires. Le médecin palpe l’insertion du tendon d’Achille au niveau du calcanéum et s’il déclenche la douleur.

Il est probable que l’on se trouve face à une maladie de Sever, surtout si l’enfant est en pleine croissance et qu’il est sportif.

Si le tableau n’est pas caractéristique ou s’il fait évoquer une atteinte osseuse, on peut alors avoir recours à une radiographie du talon. Celle-ci peut montrer des lésions du cartilage de croissance.

Quel est le traitement de la maladie de Sever ?

Le traitement de la maladie de Sever repose essentiellement sur le repos. L’enfant doit interrompre ses activités sportives pendant au moins un mois. Si la douleur persiste, l’interruption devra être prolongée. Il devra également stopper toute course à pied, jeux de ballons en cours de récréation. Une dispense d’activité physique en milieu scolaire est nécessaire.

En phase aigüe, le minimum d’activité est préconisé. Il faut éviter les longues marches. Parfois, il est nécessaire d’arrêter le sport jusqu’à la fine de la croissance, c’est-à-dire jusqu’à au moins 16 ans.

Certains sports sont cependant autorisés car ils ne nécessitent pas d’appui sur le talon comme la natation ou l’escalade. Le port de semelles orthopédiques en silicone ou en hydrogel peut aussi apporter un bénéfice en faisant effet d’amortisseur entre le talon et le sol. On peut les trouver en pharmacie, sans prescription médicale, ou en magasin de sports.

Aucun soin de kinésithérapie ni d’ostéopathie n’est réellement nécessaire. La prise en charge médicamenteuse peut soulager mais simplement pendant la phase aigüe. On préconise des antalgiques simples ou des anti-inflammatoires, mais pendant une très courte durée car ceux-ci risqueraient de masquer la douleur qui constitue un signal d’alarme. Une prise en charge familiale peut être utile dans les familles ou le souci de performance est prépondérant.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : La rupture du tendon d'Achille

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :