Pouvez-vous partir partout ?

Vérifiez toujours la présence de centres de soins spécialisés sur place (si vous souffrez d’insuffisance rénale, réservez leurs services). Si vous optez pour un pays en voie de développement, ne partez pas seul.

Faites une croix sur les régions isolées, défavorables à un éventuel rapatriement.

En cas de problèmes cardiaques, évitez les endroits très chauds et l’altitude, qui sollicitent trop le cœur.

Si vous êtes séropositifs, contactez des associations avant votre départ. Certains pays –les États-Unis, la Russie…-, refusent « en théorie » l’entrée sur leur territoire en cas de VIH.

Attention, l’avion peut être déconseillé aux cardiaques et implique des précautions spécifiques en présence d’une insuffisance veineuse, rénale ou de diabète.

Médicaments : les précautions à prendre

Au moment de faire vos valises, vérifiez que votre médecin vous a bien fourni une ordonnance en français (et en anglais pour l’étranger) mentionnant la dénomination commune internationale (DCI), voire un certificat, si vous avez besoin d’aiguilles, de seringues ou de stylos injecteurs. E

mportez emballages et notices pour éviter les confusions. Gardez à portée de main les médicaments dont vous avez besoin pendant le trajet. Respectez scrupuleusement les modes de conservation. Prenez des quantités supérieures à celles nécessaires à la durée du voyage -au cas où. Rangez-les dans deux valises pour ne pas être à court en cas de vol.

Dernier conseil : si vous prenez l’avion, renseignez-vous auprès de la compagnie sur son règlement concernant le transport des médicaments.

Vaccins, antipaludéens… qu’est-ce que ça change ?

Aucun vaccin n’est contre-indiqué pour les diabétiques et les cardiaques, qui ont parfois intérêt à se faire vacciner en plus contre la grippe et les infections à pneumocoques. Prudence en revanche concernant leurs antipaludéens. Certains peuvent être dangereux.

Les personnes séropositives peuvent elles, prendre les antipaludiques classiques, mais côté vaccins, elles doivent éviter ceux à bactéries ou virus vivants -celui de la fièvre jaune par exemple ! Enfin, en cas d’insuffisance rénale, on conseille les vaccins et antipaludiques habituels, sauf après une transplantation.

A gardez sur vous !

  • Une partie de vos médicaments (dans les conditions de conservation nécessaires),
  • Votre carte européenne d’Assurance maladie (si vous séjournez dans l’Union), les coordonnées d’un spécialiste sur place ou d’un centre compétent,
  • Le numéro de l’assistance de l’assurance de rapatriement sanitaire –à contacter bien sur avant votre départ.
  • Les coordonnées d’une association de malades, votre carte et votre carnet de malade si vous en avez une (diabète par exemple).
  • L’ordonnance de vos médicaments en dénomination commune internationale (DCI).
  • Les certificats médicaux décrivant votre maladie, le port et l’emploi d’éventuels matériels (stylos injecteurs, pace maker…).
  • Les coordonnées de l’ambassade de France ou des services consulaires.
  • Une copie de votre dossier personnel.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.