Sommaire

Tout d’abord, il faut savoir que le dos est composé de sept vertèbres cervicales, douze vertèbres thoraciques ainsi que de douze paires de côtes s’y rattachant, cinq vertèbres lombaires, le sacrum et le coccyx. Une belle armature ! Des ligaments et des muscles permettent le soutien et la mobilité du dos.

Lorsque l’on dit vulgairement "mal de dos" on parle de toutes les douleurs qui peuvent toucher la colonne vertébrale. Fréquemment, il s’agit de lombalgies: une douleur de la zone située en bas du dos qui touche environ les trois quarts de la population française à un moment de leur vie. Cela représente un réel enjeu de santé publique. En effet : la lombalgie est la première cause d’accident du travail et d’arrêt de travail ainsi que la première maladie professionnelle.

Saviez-vous que la façon dont vous dormez peut favoriser le mal de dos ? En effet, certaines positions vont être réellement néfastes. Aperçu avec un rhumatologue.

Dormir sur le ventre : la pire position pour le dos

La pire position à adopter pour dormir serait sur le ventre, selon le Dr Philippe Pizzuti, rhumatologue. En effet, cette position oblige le cou à être tourné à 90°C pour respirer convenablement. Cette action met sous tension les muscles et les articulations de la nuque. Cette posture, qui n’est pas naturelle, vient appuyer sur la colonne cervicale durant plusieurs heures, ce qui peut créer ce qu’on appelle une cervicalgie. Il s’agit de douleurs ressenties au niveau des cervicales, depuis le haut du dos jusqu’au cou. Les douleurs disparaissent en principe en quelques jours. Elles n’ont généralement pas de conséquences dangereuses mais sont plutôt gênantes au quotidien.

Pour traiter la cervicalgie, aucun autre remède que le temps ! Vous pouvez éventuellement apaiser la douleur avec des antidouleurs. Les étirements et les massages peuvent également être utiles dans le traitement de la cervicalgie.

Mauvaise position donc pour vos cervicales mais aussi pour vos lombaires. Votre dos forme un creux à cet endroit, ce qui peut empêche une récupération optimale.

Dos : dormir sur le canapé n'est pas conseillé

"Les douleurs rachidiennes communes sont très fréquentes et la majeure partie de la population sera amenée un jour ou l’autre à en souffrir. Hormis quelques situations rares que votre médecin saura dépister par un examen physique, les douleurs du dos ne sont pas des maladies graves, nous explique le Dr Philippe Pizzuti, rhumatologue. La plupart du temps, les douleurs disparaissent en quelques jours. L’activité physique et l’apprentissage de l’ergonomie des gestes les plus quotidiens sont très importants en prévention primaire ou secondaire. Le canapé n’est pas conseillé pour les personnes sujettes aux douleurs lombaires. Pour le sommeil, il est convenu globalement qu’il faut choisir un matelas ferme mais pas dur, et surtout qu’il faut le changer tous les 10 ans".

Pourquoi il faut éviter de s’endormir en voiture ou dans le train

Dormir allongé sur le dos peut aussi être problématique. Cette position n’est pas dérangeante et même idéale si vous avez la tête surélevée par un coussin. C’est une posture naturelle où la tête est alignée à la colonne : cela permet un sommeil réparateur. En revanche, il vaut mieux éviter d’être posé totalement à plat pour ne pas s’infliger une cambrure. Placer un coussin sous ses genoux permettrait en revanche de corriger le creux qui se trouve au niveau de la colonne lombaire et pour relâcher les tensions du bas du dos. Lorsqu’une personne souffre d’une douleur à l’épaule cette position de sommeil est particulièrement adaptée. Mais lorsqu’il existe une arthrose du genou, il vaut mieux éviter de mettre un coussin sous ses genoux.

S’endormir en voiture ou dans le train n’est pas conseillé… En effet, dormir assis a tendance à favoriser l’apparition de douleurs lombaires et cervicales du fait des contraintes positionnelles imposées dans cette posture.

Ne restez pas trop longtemps dans la même position

Enfin, il est conseillé de ne pas rester trop longtemps dans la même position, quelle qu’elle soit afin d’éviter un enraidissement des muscles et des articulations, notamment de la colonne.

Pour éviter les maux de dos, le choix du matelas a également son importance : trop mou il risque d’accroître vos chances de vous réveiller avec un mal de dos. Il s’agit de choisir un matelas ni trop souple, ni trop ferme afin de maintenir la colonne vertébrale bien droite et éviter les douleurs au niveau du dos. Le choix se fait en fonction de la morphologie. La fermeté du matelas se fait en fonction du poids de la personne. Pour un IMC "normal" entre 18,5 et 25, il faudra choisir un matelas relativement ferme. Les personnes en surpoids devront se tourner elles, vers un matelas plus ferme. En revanche, les personnes maigres devront plutôt sélectionner un matelas mi ferme.

La meilleure position pour votre dos

La meilleure position pour dormir serait de dormir sur le côté, en chien de fusil. Elle semble être une position largement plébiscitée car elle permet à l’ensemble du corps de se détendre. Elle rappelle la position fœtale. Attention cependant à ne pas trop vous recroqueviller : les muscles et les articulations ont tendance à trop se tendre et causer ou aggraver des douleurs. Afin d’éviter des torsions lombaires, il est conseillé de glisser un oreiller entre ses genoux. Cette précaution est vivement recommandée pour chez les femmes enceintes qui souffrent de problème de dos. Pour échapper à d’éventuelles douleurs cervicales, pensez à placer un oreiller sous votre tête pour veiller au bon alignement de la colonne vertébrale.

L’idée est de ne pas toujours choisir le même côté

Sur la gauche ou sur la droite ? C’est à vous de voir, l’idée est de ne pas toujours choisir le même côté pour ne pas toujours faire pression sur votre cœur (en dormant sur le côté droit) ou pour éviter de possibles brûlures d’estomac (en dormant sur le côté gauche). À chacun finalement de choisir en fonction de son confort et de son état de santé.

Comment dormir si j’ai déjà mal au dos ?

Si vous avez déjà mal au dos, voici quelques conseils pour bien dormir malgré tout :

  • Adoptez la position idéale en dormant sur le côté. C’est la meilleure à prendre si vous souffrez déjà du dos. Elle permet de mettre moins de contraintes sur la colonne. N’oubliez pas le coussin entre vos genoux pour éviter une rotation de la colonne lombaire.
  • Si vous ne savez pas dormir autrement que sur le ventre : placez un coussin sous le bassin afin de diminuer les contraintes qui pèsent sur la colonne.
  • Veillez à bien aligner votre nuque et votre colonne.
  • Le choix de l’oreiller est plus important qu’il n’y paraît. Et votre choix va dépendra de la position dans laquelle vous dormez. Pour dormir sur le dos ou sur le ventre, choisissez un oreiller fin pour ne pas accentuer la courbure cervicale. À l’inverse, sur le côté, choisissez un oreiller épais pour conserver l’alignement entre la tête et le reste du corps et préserver votre nuque.
  • Changer de positions régulièrement vous permettra d’éviter une raideur dans les articulations et les muscles.
  • La sortie du lit est également importante. Ne soyez pas trop brusque et évitez de vous pencher en avant.
  • Être détendu physiquement et mentalement est la clé d’une bonne nuit, sans contracture.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Dr Philippe Pizzuti, rhumatologue

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.