Sommaire

Tout d’abord, il faut savoir que le dos est composé de sept vertèbres cervicales, douze vertèbres thoraciques ainsi que de douze paires de côtes s’y rattachant, cinq vertèbres lombaires, le sacrum et le coccyx. Une belle armature ! Des ligaments et des muscles permettent le soutien et la mobilité du dos.

Lorsque l’on dit vulgairement "mal de dos" on parle de toutes les douleurs qui peuvent toucher la colonne vertébrale. Fréquemment, il s’agit de lombalgies: une douleur de la zone située en bas du dos qui touche environ les trois quarts de la population française à un moment de leur vie. Cela représente un réel enjeu de santé publique. En effet : la lombalgie est la première cause d’accident du travail et d’arrêt de travail ainsi que la première maladie professionnelle.

Saviez-vous que la façon dont vous dormez peut favoriser le mal de dos ? En effet, certaines positions vont être réellement néfastes. Aperçu avec un rhumatologue.

Dormir sur le ventre : la pire position pour le dos

La pire position à adopter pour dormir serait sur le ventre, selon le Dr Philippe Pizzuti, rhumatologue. En effet, cette position oblige le cou à être tourné à 90°C pour respirer convenablement. Cette action met sous tension les muscles et les articulations de la nuque. Cette posture, qui n’est pas naturelle, vient appuyer sur la colonne cervicale durant plusieurs heures, ce qui peut créer ce qu’on appelle une cervicalgie. Il s’agit de douleurs ressenties au niveau des cervicales, depuis le haut du dos jusqu’au cou. Les douleurs disparaissent en principe en quelques jours. Elles n’ont généralement pas de conséquences dangereuses mais sont plutôt gênantes au quotidien.

Pour traiter la cervicalgie, aucun autre remède que le temps ! Vous pouvez éventuellement apaiser la douleur avec des antidouleurs. Les étirements et les massages peuvent également être utiles dans le traitement de la cervicalgie.

Mauvaise position donc pour vos cervicales mais aussi pour vos lombaires. Votre dos forme un creux à cet endroit, ce qui peut empêche une récupération optimale.

Sources

Merci au Dr Philippe Pizzuti, rhumatologue

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.