L'insuffisance rénale légère

L’insuffisance rénale se définit comme une pathologie au cours de laquelle les reins ne parviennent plus à filtrer correctement le sang. Il faut toutefois distinguer trois stades dans l’insuffisance rénale en fonction de sa gravité : l’insuffisance rénale légère, l’insuffisance rénale modérée et l’insuffisance rénale terminale.

Publicité

© Fotolia

L’insuffisance rénale légère

Une insuffisance rénale est un dysfonctionnement des reins, lesquels ne parviennent plus à filtrer correctement le sang. Celui-ci contient donc des déchets qui vont progressivement intoxiquer l’organisme. Pour évaluer le stade d’une insuffisance rénale, on se base sur la clairance de la créatinine (déchet organique en principe évacué dans l’urine), c’est-à-dire sur le rapport entre la créatinine présente dans le sang et le débit urinaire. Le premier stade de l’insuffisance rénale est l’insuffisance rénale légère (ou mineure) qui se définit par une clairance de la créatinine comprise entre 60 et 89 ml/min/1,73 m² (à partir de 90 ml/min/1,73 m², la fonction rénale est jugée normale).

Publicité
Publicité

L’insuffisance rénale modérée

L’insuffisance rénale modérée se définit par une clairance de la créatinine comprise entre 30 et 59 ml/min/1,73 m². Les symptômes des insuffisances rénales mineure et modérée sont pratiquement toujours absents. Ce n’est que lorsque les reins ne fonctionnent plus qu’à moins de 25 % de leur capacité normale (insuffisance rénale sévère) que des signes cliniques commencent à apparaître.

L’insuffisance rénale terminale

L’insuffisance rénale sévère se définit par une clairance de la créatinine comprise entre 15 et 29 ml/min/1,73 m². Elle est en revanche dite terminale lorsque la clairance de la créatinine est inférieure à 15 ml/min/1,73 m².

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X