Sommaire

D'où vient la hernie discale ?

D'où vient la hernie discale ?"Une hernie discale est la saillie de la partie centrale du disque (nucléus pulposus) au travers d'une "fissure" de la partie périphérique du disque (annulus). Cette hernie entraîne une compression de la racine nerveuse et donc une douleur radiculaire (comme une sciatique par exemple).", explique le Dr Stephan Gaillard, neurochirurgien. "Cette hernie peut survenir le plus souvent au niveau du rachis (colonne vertébrale) lombaire; mais également au niveau du rachis cervical donnant une douleur dans le bras. Il peut y avoir à ce niveau également une compression de la moelle épinière et donc un risque de paralysie des membres. Les hernies discales au niveau dorsal (HDD) sont un peu différentes car calcifiés le plus souvent et comportant un risque plus important de paralysie."

Hennie discale : Peut-on opérer tous les types d'hernies ?

Hennie discale : Peut-on opérer tous les types d'hernies ?"Oui on peut opérer toutes les parties de la colonnes vertébrale ", explique le Dr Stephan Gaillard, neurochirurgien. "Mais la voie d'abord va être différente selon les parties de la colonne vertébrale : par exemple pour accéder aux vertèbres cervicales, on passe par l'avant du cou, en revanche, pour les hernies discales lombaires, on pratique une incision à l'arrière du dos. Les hernies discales dorsales sont beaucoup plus délicates à opérer car la maladie est plus compliquée : on est face à des calcifications "bec de perroquet". Ces opérations sont très rares : en moyenne à peine 1,5 malades par centre de neurochirurgie et par an en France."

Hernie discale : dans quels cas se faire opérer ?

Hernie discale : dans quels cas se faire opérer ?En réalité, assez peu de hernies nécessitent une intervention. Comme le souligne le Dr Stephan Gaillard, neurochirurgien, "en ce qui concerne les hernies discales lombaires et cervicales, il est nécessaire d'opérer quand les douleurs résistent au traitement médical ou bien quand il existe une paralysie.
Attention, ces hernies doivent être opérées par des chirurgiens habitués à la chirurgie de la colonne vertébrale, qui peuvent être des neurochirurgiens ou des orthopédistes", précise notre spécialiste.

Pourquoi parle-t-on de greffe dans l'opération de la hernie discale?

Pourquoi parle-t-on de greffe dans l'opération de la hernie discale?On parle de greffe dans l'opération de la hernie discuale parce qu'"il s'agit de constituer un bloc entre les deux vertèbres dont le disque a été lésé", explique le Dr Stephan Gaillard, neurochirurgien. Pour effectuer cette "arthrodèse", le praticien retire le disque et le remplace par de l'os, le plus souvent prélevé sur le patient lui-même. Progressivement, ce tissu osseux va croître et souder les deux vertèbres entre elles. Pour maintenir les deux vertèbres pendant ce processus, un système de plaques et de vis,appelé "ostéosynthèse" est inséré. Parfois, la hauteur du disque est reconstitué grâce à des implants, les "cages", entre lesquels le greffon osseux est placé. Il est important de savoir que dans la majorité des cas de hernie discale lombaire il n’est pas nécessaire de faire d’arthrodèse. Mais c'est le plus souvent nécessaire pourdes hernies discales cervicales.

Opération de la hernie discale : dans quels cas recourir à une prothèse?

Opération de la hernie discale : dans quels cas recourir à une prothèse?L'autre traitement chirurgical de la hernie discale consiste à remplacer le disque abîmé par une prothèse rétablissant l'écartement entre les vertèbres et permettant, en théorie de conserver les mêmes possibilités de mouvement et donc de préserver les disques normaux adjacents. "En fait, à ce jour les études ne permettent pas d’affirmer formellement une différence de résultat entre la prothèse et la greffe, alors que le prix de la prothèse multiplie le coût de l'intervention par 10.", constate le Dr Stephan Gaillard, chef du service de neurochirurgie à l'hôpital Foch. "En général cette technique est réservée, au niveau lombaire, aux personnes qui on déjà subi une arthrodèse sur des vertèbres adjacentes ou, au niveau des cervicales, sur les patients jeunes dont un seul disque est touché et qui ne présentent pas d'arthrose."

Endoscopie, abord microscopique, abord transtubulaire : quelletechnique opératoire ?

Endoscopie, abord microscopique, abord transtubulaire : quelletechnique opératoire ?Pour opérer une hernie discale, "plusieurs techniques sont possibles: par endoscopie, par mini abord microscopique ou par abord transtubulaire. Dans tous les cas, il s'agit d'abord mini-invasif, c'est-à-dire que l'on emploie des instruments chirurgicaux miniatures. Quelle que soit la technique, l'important est que le chirurgien effectue une ouverture limitée afin de traumatiser au minimum les muscles, et qu'il soit bien entraîné à la technique qu'il pratique», estime le Dr Stephan Gaillard, chef du service de neurochirurgie à l'hôpital Foch. "En fait à ce jour il n'y a pas de supériorité d'une technique sur l'autre. Les arguments relèvent plutôt du marketing ".

Chirurgie de la hernie discale : faut-il se faire opérer par laser ?

Chirurgie de la hernie discale : faut-il se faire opérer par laser ?Vaporiser la hernie grâce à un laser, c'est une technique dont il est beaucoup question sur Internet. Le principe : on détruit par laser le noyau au lieu de l'enlever chirurgicalement.

Que faut-il en penser ? "Le laser est un instrument parmi tant d'autres, très utilisé en neurochirurgie, mais il n'y a pas de bénéfice prouvé à utiliser un laser dans la chirurgie de la hernie discale ", répond le Dr Stephan Gaillard, chef du service de neurochirurgie à l'hôpital Foch.

Quels sont les risques liés à l'opération de la hernie discale?

Quels sont les risques liés à l'opération de la hernie discale?"Comme pour toute intervention, l'opération de la hernie discale comporte des risques. Il y a des risques liés à l'anesthésie, qui le plus souvent est une anesthésie générale, mais peut être loco régionale. Il y a aussi un risque infectieux réduit au minimum par les protocoles de désinfection utilisés. Il faut savoir que sur la peau normale de tout le monde il existe des germes microbiens et qu'au moment où l'on incise la peau, on peut faire entrer ces germes à l'intérieur du corps", explique le Dr Stephan Gaillard, neurochirurgien. ". Le risque de paralysie post -opératoire est toujours possible mais reste exceptionnel."


Quelles sont les suites opératoires d'une chirurgie de la hernie discale ?

Quelles sont les suites opératoires d'une chirurgie de la hernie discale ?"Très rapidement, dans les heures qui suivent l'intervention sur la hernie discale, la douleur radiculaire qui existait avant l'opération diminue", constate, le Dr Stephan Gaillard, chef du service de neurochirurgie de l'hôpital Foch. "Le patient ressent des douleurs modérées dans le dos mais qui ne l'empêchent pas de se lever quelques heures après l'intervention ou au plus tard le lendemain. Attention, ni torsion, ni de flexion du dos. Et il faut savoir s'arrêter à la moindre douleur pendant, cela pendant environ 1 mois. C'est le meilleur moyen de récupérer. On peut reprendre une marche normale mais en limitant les efforts les premiers jours. La durée d'hospitalisation est de 2 à 3 jours en fonction de l'âge et de l'état du patient.

Chirurgie de la hernie discale : peut-il y avoir des récidives ?

Chirurgie de la hernie discale : peut-il y avoir des récidives ?On estime entre 5 et 15 % le risque de rechute de hernie discale après une première opération. Par ailleurs, après une intervention chirurgicale, "il est possible que le patient, même s’il n’a plus de douleur dans la jambe, garde quelques douleurs lombaires résiduelles mais qui en général n’empêchent pas une vie globalement normale. Ces douleurs lombaires sont favorisées par l’existence d’un surpoids et d’une insuffisance musculaire (obésité).», souligne, le Dr Stephan Gaillard, chef du service de neurochirurgie de l'hôpital Foch.
"Plus rarement lorsque la racine nerveuse a été très abîmée par la hernie discale, le patient peut garder des douleurs neuropathiques (douleurs nerveuses de la jambe) pour lesquelles un traitement médical peut être nécessaire."

Opération de la hernie discale : Quelle rééducation ?

Opération de la hernie discale : Quelle rééducation ?"Dans la plupart des cas, la rééducation consiste essentiellement à enseigner au patient des conseils d'hygiène vertébrale et à renforcer sa musculature du dos et du ventre.", souligne le Dr Stephan Gaillard, chef du service de neurochirurgie de l'hôpital Foch. "Lorsqu'il existe une paralysie avant l'opération il peut être nécessaire de prévoir une rééducation plus soutenue afin que les muscles réapprennent à fonctionner et soit tonifiés."

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.