Tous les vaccins sont sensibles aux variations de températures, mais à des degrés divers. De ce fait, certains peuvent supporter des températures de 37° C plus de 4 semaines en gardant leur capacité d’immunité, tel que celui contre l’hépatite B, la diphtérie, l’HPV ou papillomavirus humain. D'autres ont une stabilité moyenne et leur capacité varie de 1 à 3 semaines comme le vaccin contre la rougeole, la fièvre jaune ou le BCG. Enfin, certains sont rapidement endommagés dès lors qu’ils sont exposés à des températures supérieures à 8° C pendant plus de 24 à 48 heures. Il en est de même pour les températures négatives, quelques minutes d'exposition peuvent détruire certains vaccins.

Vaccin : la chaine du froid, clé d'une bonne conservation

Pour maintenir la qualité des vaccins, il est important de faire appel à une chaîne du froid satisfaisant les critères de température prescrits. Les normes de conservation des vaccins sont déterminées par le fabricant et le programme national de vaccination. Actuellement, l'OMS recommande que tous les vaccins soient conservés de façon continue à des températures comprises entre + 2° C et + 8° C.

La chaine du froid et la manière dont sont rangés les vaccins participent à leur qualité. Elles sont organisées en fonction de la thermosensibilité des vaccins.

En France, la recommandation pour la bonne conservation des vaccins dans le réfrigérateur consiste à :

  • ne jamais ranger les vaccins dans les étagères de la porte ni dans le bac à légumes ;
  • éviter d'ouvrir trop fréquemment la porte, le fait de les ouvrir fréquemment élève la température à l’intérieur du réfrigérateur ;
  • ne pas conserver d'aliments ni de boissons avec le vaccin ;
  • vérifier régulièrement la température et ajuster le thermostat ;
  • éviter que les vaccins sensibles au gel, ne soit pas en contact avec les parois des réfrigérateurs. Ils doivent être disposés sur les étagères du bas dans les réfrigérateurs verticaux ou les étagères du haut dans les réfrigérateurs horizontaux ;
  • éviter que les vaccins les plus sensibles à la chaleur soient disposés à proximité des éléments producteurs de froid : partie haute dans les réfrigérateurs verticaux et partie basse dans les réfrigérateurs horizontaux.
  • mais la vraie recommandation, c’est surtout d’acheter le plus tard possible le vaccin pour le conserver le moins longtemps possible dans son réfrigérateur. Souvent, les personnes viennent à la consultation en allant récupérer le vaccin quelques heures avant tout en l’ayant commandé à l’avance.

Les vaccins exposés à des températures inadaptées, peuvent perdre une partie de leur activité ou efficacité voir être inutilisable. Le strict respect de ces règles est donc nécessaire non seulement pour limiter les risques de contamination, mais aussi pour protéger comme il se doit la personne vaccinée.

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Merci au Dr Eric Menat

mots-clés : Hpv
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.