Enfant : les vaccins qui nécessitent un rappel

La santé de nos enfants passe aussi par la vaccination. Depuis le 1er janvier 2018, ce ne sont plus trois, mais bien onze vaccins qui sont obligatoires. Mais ceux-ci font-ils tous l’objet de rappels ?

Publicité

© Istock

Vaccins obligatoires : lesquels ?

Aux trois vaccins pédiatriques jusqu’ici obligatoires - diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP) -, s’ajoutent désormais les huit vaccins suivants : coqueluche, infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, infections invasives à pneumocoque, méningocoque de sérogroupe C, rougeole, oreillons et rubéole (ROR), et hépatite B. Les enfants résidant en Guyane française, quant à eux, doivent être vaccinés contre la fièvre jaune à partir d’un an. Le vaccin contre la tuberculose (BCG), lui, est recommandé pour les enfants exposés à un risque élevé, comme cela peut être le cas dans certaines régions françaises (Île-de-France, Mayotte, Guyane).

Publicité
Publicité

Vaccins obligatoires : première injection et rappels

En France, les vaccins obligatoires font tous l’objet de rappels qui sont effectués selon le calendrier vaccinal suivant :

- DTP : 2 mois, 4 mois, 11 mois, 6 ans, 11/13 ans ;

- ROR : 12 mois, 16/18 mois ;

- coqueluche : 2 mois, 4 mois, 11 mois, 6 ans, 11/13 ans ;

- infections invasives à Haemophilus influenzae de type b : 2 mois, 4 mois, 11 mois ;

- infections invasives à pneumocoque : 2 mois, 4 mois, 11 mois ;

- méningocoque de sérogroupe C : 5 mois, 12 mois.

Seul le BCG fait l’objet d’une unique injection à 1 mois, voire avant la sortie de la maternité. Pour les jeunes filles, la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) est également conseillée entre 11 et 14 ans, à raison de 2 ou 3 doses selon le vaccin utilisé.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X