Alors que les vaccins à ARN Messager ont démontré leur efficacité durant la pandémie de Covid-19, en réduisant de manière significative les risques de développer des formes graves, il se pourraient bien qu’ils soient également un traitement efficace contre le cancer. En effet, des scientifiques officiant au sein de la Tufts University - School of Engineering, située aux États-Unis, auraient mis au point un nouveau vaccin à ARN messager capable d'éliminer certaines tumeurs cancéreuses. Les résultats de leurs recherches sont parus le 15 août 2022 dans les colonnes de la revue Proceedings of the National Academy of Science (PNAS). Les chercheurs à l’origine de ces travaux ont mené des essais cliniques sur plusieurs souris atteintes d'un "mélanome métastatique". Ces dernières ont présenté une "inhibition significative" de leurs tumeurs cancéreuses après avoir reçu un vaccin à ARN messager. En parallèle, un autre traitement existant leur a aussi été administré en guise de complément. Résultat : 40% des souris étaient en rémission complète, et sans aucune récidive de la maladie.

"Ce vaccin contre le cancer suscite une réponse beaucoup plus forte et est capable de transporter l'ARNm de petits et grands antigènes", a déclaré dans un communiqué le chercheur Jinjin Chen, qui est l’auteur principal de cette fameuse étude. Ces excellents résultats s'expliquent principalement par le fait que le sérum fut directement injecté dans le système lymphatique des souris. Composé des lymphocytes B et T, son rôle est primordial, car il assure la défense de notre organisme. En administrant le vaccin à ARN messager directement dans le système lymphatique, la réponse immunitaire des souris fut donc beaucoup plus puissante. Cette découverte a permis de "surmonter bon nombre des difficultés auxquelles d'autres ont été confrontés dans le développement d'un vaccin contre le cancer", comme l’a indiqué Qiaobing Xu, professeur d'ingénierie biomédicale, qui est également l’une des co-auteures de ces travaux.

Vaccins : l'ARN messager bientôt appliqué à d'autres agents pathogènes ?

Pour mémoire, le vaccin à ARN messager délivre de l'acide ribonucléique (ARN) messager via des molécules, qui vont venir fusionner avec les cellules de notre organisme. Sa présence dans notre organisme va enclencher la production des "antigènes viraux", qui vont à leur tour activer le système immunitaire. En ce qui concerne l'élimination des tumeurs cancéreuses, le principe est identique. Toutefois, le mécanisme d'action du vaccin diffère, car celui-ci permet une meilleure réponse de l'organisme face au virus. Les chercheurs espèrent à présent que le sérum "pourra devenir une plateforme universelle non seulement pour les vaccins contre le cancer, mais aussi pour des vaccins plus efficaces contre les virus et autres agents pathogènes".

Sources

https://www.pnas.org/doi/abs/10.1073/pnas.2207841119

https://now.tufts.edu/2022/08/15/new-targeted-cancer-vaccines-eliminate-tumors-and-prevent-recurrence-mice

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.