Blanchiment des dents : 4 produits naturels à bannir

Publié le 21 Novembre 2018 par La Rédaction Médisite
Arborer un joli sourire avec des dents blanches est important dans les relations avec autrui. Cela pousse de plus en plus de personnes à chercher des solutions pour le blanchiment des dents. Or ces solutions, y compris avec des produits naturels comme le charbon végétal, le sel de mer, le bicarbonate de soude ou encore le citron, ne sont non pas sans danger pour l’émail des dents, ni les sensibilités dentinaires.
Publicité

6755880-inline-500x287.jpg© Istock

Le charbon végétal pour le blanchiment des dents : l’émail en danger

Le charbon végétal est la résultante de la carbonisation de certains bois (frêne, peuplier) ou de coques de noix de coco. Il est souvent cité dans les produits naturels efficaces pour avoir des dents blanches. Or, son utilisation n’est pas sans danger pour l’émail des dents. Pourquoi ? Car la poudre de charbon végétal a un effet corrosif sur les dents. Ainsi, l’émail va être attaqué et la dent devenir poreuse, ce qui accroît le risque de caries et les sensibilités dentinaires. Sauf que l’émail ne se régénère pas : la détérioration de l’émail est irréversible. Par ailleurs, les effets positifs du charbon végétal sur le blanchiment des dents sont minimes : il peut légèrement gommer les taches, mais ne modifie pas foncièrement la teinte naturelle des dents.

Publicité

Le sel de mer, à proscrire pour avoir des dents blanches

Le sel de mer est un ingrédient naturel fréquemment conseillé comme antiseptique local pour les gencives, mais aussi associé au dentifrice comme solution de blanchiment des dents. Or, il faut se méfier du sel de mer, car il est bien trop agressif pour l’émail de vos dents. Au fil des brossages, il va en effet attaquer l’émail et entraîner la déminéralisation des dents. Or, le rôle de l’émail est essentiel dans la protection des dents. Sans couche protectrice, la dent devient extrêmement vulnérable et s’use beaucoup plus vite. Par ailleurs, il faut savoir que l’émail éliminé est définitivement perdu, il ne se reconstituera pas. Raison de plus pour ne pas utiliser le sel de mer dans votre dentifrice.

Publicité

Le bicarbonate de soude pour le blanchiment des dents : attention érosion

Le bicarbonate de soude ou bicarbonate de sodium est un ingrédient aux multiples usages. Il est souvent cité comme une solution efficace et peu onéreuse pour avoir les dents blanches. Or, il est à éviter car il contient des particules abrasives qui, en polissant les dents, vont certes donner le sentiment d’un éclaircissement naturel de la dentition, mais aussi et surtout provoquer une érosion définitive de l’émail.

Le citron associé au bicarbonate de soude pour des dents blanches : une association nocive

L’acide citrique contenu dans le citron est parfois présenté comme une solution pour éliminer la plaque dentaire et éviter la formation de tartre, que ce soit en se brossant les dents avec du jus de citron ou en frottant ces dernières avec la pulpe du citron. Associé au bicarbonate de soude, le citron est souvent cité comme remède miracle pour les dents jaunies et tachées. Or, le citron seul, de par son acidité, est déjà redoutable pour l’émail des dents et risque de déminéraliser à terme les dents, mais associé au bicarbonate, ses effets néfastes sont renforcés.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X