Creme solaire : 5 ingredients dont il vaut mieux se passer

Le danger des UV n'est pas à prendre à la légère. Chaque année en France, quatre-vingt mille nouveaux cas de cancers de la peau sont diagnostiqués. En quarante ans, cette maladie a triplé. D’où l’enjeu de vous protéger du soleil en été. 

Pour être paré contre le soleil, votre meilleure arme sera la crème solaire. Cette dernière doit être appliquée sur l’ensemble de votre corps afin de freiner la pénétration des rayons ultraviolets du soleil dans la peau. Si le premier critère d'achat est souvent l’indice SPF, les ingrédients présents dans la crème devraient aussi entrer en ligne de compte.

Certaines s’avèrent pourvues de perturbateurs endocriniens et donc potentiellement cancérigènes. En outre, vous n’êtes pas à l’abri de faire une réaction allergique après avoir appliqué votre crème, si elle contient des allergènes, nous mettait en garde le Dr Paul Dupont, dermatologue et auteur de Soigner sa peau au naturel (éd. Eyrolles). On fait le tour dans notre diaporama des ingrédients à éviterlorsque vous choisissez votre crème solaire.

"Ce n’est pas pour rien que le cancer de la peau se manifeste au niveau des pieds le plus souvent"

On considère qu’une crème solaire est protectrice si son indice atteint 30. Le choix optimal s’avère être l’indice 50. Plus il est élevé plus l'action de protection de la crème est élevée.

"Je préfère vous mettre en garde concernant les crèmes solaires : d’abord, car on n’en met jamais assez, estime le Dr Dupont. Pour couvrir la totalité de la surface corporelle, il faudrait en mettre 50 ml… donc un pot de crème entier ! Ensuite parce qu’aucun écran n’est total. Et surtout, car la crème solaire est un faux ami. On a tendance à se croire protégé une fois qu’on l’a appliquée, or on ne l’est pas totalement puisqu’on n’en met pas partout".

Le dermatologue évoque notamment la plante des pieds. "Lorsque vous êtes couchés à plat ventre, la plante des pieds est exposée au soleil. Ce n’est pas pour rien que le cancer de la peau se manifeste au niveau des pieds le plus souvent. Pourtant, vous êtes peu nombreux à vous enduire de la crème solaire sous la plante des pieds".

Les huiles essentielles (limonène, linalol…)

1/6
Crème solaire : 5 ingrédients dont il vaut mieux se passer

"La crème solaire ne doit pas contenir d’huile essentielle (limonène, linalol…), alerte le Dr Dupont. Je ne le conseille pas". 

Les perturbateurs endocriniens (ethylhexyl methoxycinnamate sur l'étiquette)

2/6
Crème solaire : 5 ingrédients dont il vaut mieux se passer

Certaines crèmes solaires s’avèrent pourvues de perturbateurs endocriniens (ethylhexyl methoxycinnamate sur l'étiquette) et sont donc potentiellement cancérigènes. 

Les allergènes comme l’alcool benzylique (benzyl alcohol)

3/6
Crème solaire : 5 ingrédients dont il vaut mieux se passer

Vous n’êtes pas à l’abri de faire une réaction allergique après avoir appliqué votre crème. Si elle contient des allergènes, comme l’alcool benzylique (benzyl alcohol) vous pouvez voir apparaître un eczéma de contact.

L’octocrylène

4/6
Crème solaire : 5 ingrédients dont il vaut mieux se passer

Début 2021, une étude a mis en avant les dangers de l’octocrylène. Il s'agit d'un filtre solaire très utilisé dans les produits cosmétiques. L'étude en question provient de la revue scientifique Chemical Research in Toxicology. Elle laisse entrevoir un effet indésirable qui n’avait pas été étudié jusqu’à présent. Au fil du temps, l’octocrylène se transforme en benzophénone, un composé dont les auteurs expliquent qu’il est génotoxique, cancérogène et perturbateur endocrinien. 

Les formules composées de lanoline, de vaseline et de parfum

5/6
Crème solaire : 5 ingrédients dont il vaut mieux se passer

Certains parfums à caractère photosensibilisant seront susceptibles d’engendrer des réactions cutanées en cas d’exposition aux UV. Attention aux crèmes solaires composées de lanoline, de vaseline et de parfum.

L’oxyde de zinc

6/6
Crème solaire : 5 ingrédients dont il vaut mieux se passer

Produit très souvent utilisé dans les solaires bio, l'oxyde de zinc a en réalité un effet protecteur faible.

Le Dr Dupont nous alertait également face aux crèmes solaires bio : "rien ne garanti à 100 % qu’elle ne contient pas de nanoparticule, donc on ne sait pas si elle est réellement bio".

Sources

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue

Chemical Research in Toxicology, 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Dossiers liés: