Sommaire

La protection solaire l'été n'est pas à prendre à la légère. Chaque année en France, quatre-vingt mille nouveaux cas de cancers de la peau sont diagnostiqués. En quarante an, cette maladie a triplé. D’où l’enjeu de vous protéger du soleil en été. "L’excès d’exposition aux UVA et UVB est la principale cause de survenue de cancers cutanés. Il apparaît donc capital de se protéger des excès solaires durant toute la vie pour limiter ces risques", alerte la Société Française de Dermatologie.

Les prochaines semaines, votre tube de crème solaire doit donc devenir votre allié. Attention, elle doit être appliquée sur l’ensemble de votre corps afin de freiner la pénétration des rayons ultraviolets du soleil dans la peau. Premier critère qui doit entrer en jeu lorsque vous la choisissez : l ’indice SPF mesuré en laboratoire qui permet de comparer les écrans solaires entre eux dans leur capacité à protéger contre les coups de soleil (UVB). On considère qu’une crème solaire est protectrice si son indice atteint 30. Le choix optimal s’avère être l’indice 50. Plus il est élevé plus l'action de protection de la crème est élevée.

Vous êtes de plus en plus nombreux à avoir compris l'enjeu d'une bonne protection solaire. Or, si vous vous enduisez de crème, vous faites encore trop souvent des erreurs qui mettent en danger votre peau. On passe en revue les plus fréquentes !

Mettre la crème de l’année précédente

La crème solaire est un produit de beauté qui vieillit mal. Au bout d’un an, les filtres protecteurs d’UV ne sont plus efficaces. Il est donc impératif de racheter un tube tous les ans. Si aucune de date de péremption ne figure sur l’emballage, notez au feutre indélébile le jour d’ouverture du produit dessus. Ainsi, vous éviterez les coups de soleil dus à une crème périmée.

En effet, les filtres solaires qui permettent de protéger la peau sont extrêmement fragiles. "Entre le sable qui s’y infiltre et les journées passées au soleil, vos produits sont souvent malmenés. Pour ne pas prendre de risque et être sûre d’être correctement protégée en toute circonstance, il vaut mieux utiliser une nouvelle protection solaire chaque année.

En outre, la peau des bébés et des enfants est plus fragile que la vôtre. "À tel point que l’exposition au soleil est fortement déconseillée pour les enfants de moins de 3 ans. Et même à l’ombre, leur corps doit être enduit de crème solaire "spécial enfant" contenant des filtres très haute protection, toutes les deux heures", selon les Laboratoires Vichy. Partager la crème solaire avec vos enfants ou petits enfants n'est donc pas une bonne alternative.

L’appliquer juste avant d’aller se baigner

L’appliquer juste avant d’aller se baigner© Istock

Les dernières générations de protections solaires pénètrent vite. Pour autant, ne les appliquez pas deux minutes avant d’aller vous baigner. Tout le produit serait dissous dans l’eau. Vous ne seriez plus protéger. Pour une protection efficace, laissez le temps au produit de pénétrer avant d’aller dans l’eau. Et renouvelez l’application juste après votre baignade.

"Il faut en mettre plusieurs fois par jour"

En outre, vous êtes nombreux à appliquer une crème solaire SPF 50 en début d’après-midi, à vous baigner, vous exposer et ne plus en remettre. "On se croit protégé toute la journée, or même si vous choisissez une crème à SPF 50, il faut en mettre plusieurs fois par jour", estime le Dr Paul Dupont, dermatologue.

"Pour connaitre votre type de peau, ainsi que l’index UV de l’endroit où vous vous trouvez, vous pouvez télécharger l’application "SoleilRisk" qui vous aidera à déterminer la meilleure protection pour vous", suggère de son côté le Dr Isabelle Gallay, dermatologue à Dijon et Vice présidente du Syndicat National des Dermatologues.

Utiliser une crème qui ne bloque que les UVB

Utiliser une crème qui ne bloque que les UVB© Istock

On a tendance à chercher à se protéger en priorité des UVB, responsables des coups de soleil. Mais les UVA sont tout aussi dangereux. Ils sont à l’origine du vieillissement de la peau. Alors au moment de choisir votre protection solaire, veillez à en choisir une qui bloquera tous les rayons UV. Quitte à se protéger, autant le faire jusqu’au bout.

Les UVA pénètrent plus profondément la peau

"Il faut également tenir compte de la protection contre les UVA, car si les UVB sont nocifs et alertent par la brulure du coup de soleil, les UVA sont plus traitres et responsables pour une bonne part des cancers de la peau car ils pénètrent plus profondément dans la peau : on considère généralement que la protection en UVA dans un produit solaire, est le tiers de la protection en UVB", nous mettait en garde Isabelle Gallay, dermatologue à Dijon et Vice présidente du Syndicat National des Dermatologues, dans une précédente interview.

Ainsi, pour optimiser celle-ci, des filtres minéraux peuvent être rajoutés dans les produits solaires : "vous pourrez par exemple trouver des solaires 50 UVB et UVA, plus performants pour les peaux à risque de cancers cutanés", ajoute la spécialiste.

La laisser en plein soleil

La laisser en plein soleil© Istock

Votre crème solaire n’aime pas vraiment le soleil et la chaleur. Alors ne laissez pas votre tube planté dans le sable pendant que vous piquez une tête. Ne le laissez pas non plus dans votre voiture surchauffée. Après utilisation, placez-le dans votre sac, à l’ombre. Mieux encore, si vous avez une glacière avec vous, mettez-le dedans.

Le soleil peut détériorer la formule de la crème

Il se trouve que l'exposition prolongée de la crème au soleil peut engendrer la détérioration de sa formule et donc remettre en question son inefficacité.

"Si les filtres solaires sont conçus par l’industrie cosmétique pour résister au maximum, ils ne sont pas pour autant invincibles à toute épreuve. Pensez à tenir votre protection solaire à l’abri, dans un endroit sec et frais de préférence", préviennent les Laboratoires Vichy.

Oublier d’en appliquer partout

Oublier d’en appliquer partout© Istock

En arrivant à la plage, vous avez le réflexe de vous tartiner de crème solaire. C’est bien. Mais en mettez-vous vraiment partout ? Pensez par exemple aux oreilles, mains, orteils et contours du maillot de bain. Pour vos lèvres, un baume avec un SPF 30 minimum est indispensable.

"Ce n’est pas pour rien que le cancer de la peau se manifeste au niveau des pieds le plus souvent"

"Je préfère vous mettre en garde concernant les crèmes solaires : on n’en met jamais assez, nous expliquait le Dr Paul Dupont, dermatologue dans une précédente interview. Pour couvrir la totalité de la surface corporelle, il faudrait en mettre 50 ml… donc un pot de crème entier !"

Le dermatologue évoque la plante des pieds. "Lorsque vous êtes couchés à plat ventre, la plante des pieds est exposée au soleil. Ce n’est pas pour rien que le cancer de la peau se manifeste au niveau des pieds le plus souvent. Pourtant, vous êtes peu nombreux à vous enduire de la crème solaire sous la plante des pieds".

Les plantes de pieds, tout comme les oreilles, sont des zones oubliées, et pourtant, les cancers de la peau ne les épargnent pas !

Vouloir fabriquer votre crème solaire maison

Vouloir fabriquer votre crème solaire maison© Istock

À l'heure actuelle, le fait maison a le vent en poupe ! La tendance de l'été ? Vouloir fabriquer sa propre crème solaire. Si l'idée peut paraître tentante, des chercheurs nous mettent en garde par rapport à cette pratique. Les crèmes solaires maison n’offriraient pas de protection suffisante contre les UV.

Les crèmes solaires maison sont risquées car elles ne sont pas réglementées

Pour parvenir à ces conclusions, des chercheurs du Center for Injury Research and Policy (Nationwide Children’s Hospital) et du Brooks College of Health de l’Université de Floride du Nord (Etats-Unis) ont analysé 189 recettes de crème solaire maison postées par des internautes sur le réseau social Pinterest. Constat : 68% d’entre elles ne sont pas efficaces contre les UV. En outre, l’indice de protection solaire n’était spécifié que sur un tiers d’entre elles. Des résultats jugés "alarmants".

"Les crèmes solaires maison sont risquées car elles ne sont pas réglementées ni testées pour leur efficacité, à la différence des soins solaires commerciaux. Lorsque vous les fabriquez vous-même, vous ne savez pas s’ils sont sûrs ou efficaces", explique le Dr Lara McKenzie, l'une des autrices de l'étude et chercheuse principale au Center for Injury Research and Policy.

Il vaut donc mieux miser sur une crème solaire issue du commerce. Vous pouvez également demander conseil à un dermatologue ou à votre médecin traitant.

Le beurre de karité, l’huile de coco, la cire d’abeille ou encore l’huile d’amande douce contenue dans les crèmes solaires maison ne protègent, a priori, pas efficacement la peau contre les rayons du soleil.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Crèmes solaires maison: une recette pour les coups de soleil, Health Communication, 2019

5 erreurs à éviter avec sa protection solaire, Laboratoires Vichy

Vidéo : L'astuce pour soulager un coup de soleil

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.