La vitamine D, liposoluble (soluble dans l'huile) a été découverte en 1922. Elle a été la 4ème vitamine à avoir été découverte, d'où la 4ème lettre de l'alphabet : D. Nécessaire au corps humain, elle permet notamment d'éviter le rachitisme en fixant le calcium sur les os. Pour la peau, elle a un effet anti-inflammatoire et permet de traiter les problèmes cutanés comme l'eczéma, le psoriasis ou les dermatites atopiques. Interview d'Elsa Pomès, Directrice de la marque Atelier Populaire.

Quels rapports entre le soleil, l'été et la vitamine D ?

Elsa Pomès : La vitamine D est une molécule synthétisée sous l'effet des UVB via la peau. Il est donc nécessaire de s'exposer suffisamment au soleil pour pouvoir synthétiser cette vitamine. Dans les latitudes d'Europe du Nord (dont la France), durant l'automne et l'hiver, le soleil est trop penché au niveau de l'horizon. L'angle d'incidence du soleil est faible ce qui fait que la couche atmosphérique à traverser par les UV est trop épaisse pour pouvoir synthétiser cette vitamine. C'est donc la couche d'ozone qui va absorber une grosse partie des UV. Au contraire de mars à octobre, le soleil est beaucoup plus haut, la couche atmosphérique est bien plus fine et les UV passent plus facilement. C'est notamment pour cela que l'été, il est plus facile de synthétiser la vitamine D. En général, avec 1h-2h d'exposition quotidienne en été, le corps humain peut stocker suffisamment de vitamine D nécessaire à son bon fonctionnement. Au-delà, il est nécessaire de se protéger du soleil car en excès, les rayons UV peuvent provoquer des cancers de la peau (mélanome).

Quels rapports entre le soleil, l'été et la vitamine D ?

Toutes les peaux sont-elles égales face à lavitamine D ? Elsa Pomès : Toutes les peaux ne sont pas égales face à la vitamine D. Les phototypes clairs l'absorbent mieux. En effet, ce sont les mélanocytes (cellules responsables de la pigmentation cutanée) qui filtrent les UV pour protéger la peau et par conséquent qui empêchent l'absorption de la vitamine D. Pour les phototypes plus foncés, il est nécessaire de s'exposer plus longtemps pour absorber la même quantité de vitamine D.

Quels rapports entre le soleil, l'été et la vitamine D ?

Où la trouver ? Elsa Pomès : La vitamine D est naturellement présente dans l'alimentation. Elle existe sous deux formes : la vitamine D2 (ergocalciférol), présente dans les végétaux (mais plus vite toxique), et la vitamine D3 (cholécalciférol), présente dans les produits d'origine animale (plus de bienfaits que la D2). Elle est présente généralement dans les abats type foie, cœur, ainsi que les petits poissons (huile de foie de morue) et les laitages. En alimentation directe, elle est très souvent insuffisante seule et a besoin d'être accompagnée d'exposition au soleil.
Pour aider à pallier à ces carences (3 adultes sur 4 en France sont carencés), il existe la supplémentation grâce à des compléments alimentaires. La norme préconisée par jour étant de 800 ui..

En France, il est impossible d'utiliser des produits cosmétiques contenant de la vitamine D2 et D3. Ces molécules font partie de l'Annexe II : Liste des substances interdites dans les produits cosmétiques du règlement cosmétique européen. Ergocalciférol (DCI) et cholécalciférol (vitamine D2 et D3) sont des molécules qu'on ne retrouve que dans des médicaments pour une utilisation topique.

Sources

Elsa Pomès, directrice de la marque Atelier Populaire

Arrêté du 6 février 2001 fixant la liste des substances qui ne peuvent être utilisées dans les produits cosmétiques en dehors des restrictions et conditions fixées par cette liste.

Calendier Lunaire 2022 de Michel Gros, édition Calendrier Lunaire Diffusion

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.