Otite : quelle solution en homéopathie ?

L’otite est une maladie inflammatoire qui concerne un grand nombre d’enfants. Il est possible de traiter les otites en homéopathie tout comme avec d’autres médecines douces. Alors quels sont les médicaments utilisés ? Emploie-t-on nécessairement Belladonna en homéopathie ?

Publicité

© Istock

Traitement de l’otite en homéopathie

Les otites moyennes aigües sont les formes d’otites les plus courantes. Même s’il est généralement conseillé de prendre rendez-vous chez un médecin sans tarder, certaines médecines douces telles que l’homéopathie permettent de patienter. On commence par donner une dose de Lachesis mutus en 9 CH pour soulager la douleur. Le traitement consistera ensuite à prendre toutes les demi-heures 5 granules en 9 CH d’Arsenicum album, de Belladonna, de Ferrum phosphoricum et, en fonction des symptômes, de Capsicum annuum en 5 CH et de Chamomilla vulgaris en 15 CH. On aura aussi recours à une dose d’Hepar sulfur en 30 CH et de Pyrogenium en 9 CH si l’otite découle d’une rhinopharyngite.

Publicité
Publicité

Belladonna en homéopathie

Dans le cadre d’une otite, il est possible d’utiliser Belladonna en 9 CH, notamment lorsque, en plus d’une oreille rouge et douloureuse, le patient a déclaré une fièvre brutale. Coupler Belladonna à Ferrum phosphoricum et à Capsicum annuum (également en 9 CH) permet de contrôler la fièvre en attendant de se rendre chez le médecin. Mais Belladonna sert également à soulager les douleurs et l’inflammation rencontrées dans les otites moyennes aigües, parfois associée à Arsenicum album en 9 CH à raison de 5 granules 2 à 3 fois par jour. Belladonna convient tout particulièrement lorsque la douleur est battante et que la chaleur a tendance à la calmer.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X