Maladie de Ménière et stress : le lien

Si la cause exacte de la maladie de Ménière n’est pas formellement avérée, certains facteurs, parmi lesquels figure le stress, semblent accroître le risque de survenue. Quels sont les symptômes de cette maladie de l’oreille interne ?

Publicité

© Istock

Maladie de Ménière : quels facteurs favorisants ?

Aujourd’hui, la maladie de Ménière fait l’objet de nombreuses études scientifiques visant à déterminer son étiologie exacte. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que cette pathologie affecte l’oreille interne, c’est-à-dire le centre névralgique de l’audition et de l’équilibre. Plusieurs hypothèses de recherche sont explorées pour tenter de déterminer les causes du dysfonctionnement à l’origine de la maladie de Ménière : une réaction du système immunitaire anormale (auto-immunité), une réaction allergique, un dérèglement hormonal, un excès de stress…

Publicité
Publicité

Maladie de Ménière : quelles manifestations ?

L’augmentation de la pression au sein de l’oreille interne va se traduire par de violentes crises vertigineuses qui seront associées à des bourdonnements et à des sifflements intempestifs. Dans la majorité des cas, la maladie de Ménière ne concerne qu’une seule oreille même si certains patients peuvent présenter une atteinte bilatérale. Les vertiges ressentis sont tellement intenses qu’ils vont occasionner des troubles gastro-intestinaux de type diarrhée, nausées et/ou vomissements. Il arrive parfois que des troubles visuels apparaissent à cette occasion, se manifestant par des mouvements oculaires saccadés. Il n’est pas rare, non plus, qu’une baisse de l’audition soit également rapportée lors de ces crises.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X