Mal au cœur quand je respire : un signe de névralgie intercostale ?

Publié le 15 Janvier 2019 par La Rédaction Médisite
Des douleurs thoraciques à la respiration peuvent avoir de multiples causes. Avoir mal au cœur à la respiration profonde peut être le signe de névralgies intercostales. Si une fièvre est présente, il faut s'orienter vers un autre diagnostic.
Publicité

© Istock

Quelles sont les causes de douleurs thoraciques à la respiration ?

Les douleurs thoraciques peuvent être les signes d'un grand nombre de pathologies, plus ou moins graves. Elles peuvent se manifester de différentes façons en fonction de leur cause, et leurs caractéristiques permettent une première orientation du diagnostic. Certaines douleurs thoraciques sont aggravées lors de la respiration, et particulièrement lors de l'inspiration profonde. Elles peuvent être le signe d'une pathologie pulmonaire, comme un épanchement pleural, un pneumothorax ou une embolie pulmonaire, mais peuvent tout simplement être la manifestation d'une névralgie intercostale. En effet, lors de la respiration, le volume de la cage thoracique s'amplifie en distendant les muscles intercostaux, ce qui peut irriter les nerfs voisins et provoquer une douleur, lorsqu'un conflit se situe à ce niveau.

Publicité

Comment une névralgie intercostale se manifeste-t-elle ?

La névralgie intercostale est due à une irritation d'un nerf dont le trajet se situe entre les côtes. Elle se manifeste par des douleurs de type pincements ou décharges électriques. Ces douleurs sont fugaces et répétitives et surviennent surtout à l'inspiration profonde. Elles peuvent être liées à un contexte de stress ou d'anxiété. Elles sont toujours totalement bénignes, mais peuvent aggraver le syndrome anxieux lors de leur survenue. Les névralgies intercostales peuvent également être provoquées par un zona intercostal. Il s'agit d'une infection virale qui atteint les fibres nerveuses et dont les manifestations cutanées suivent le trajet du nerf atteint. La douleur, à type de brûlures, suit donc ce même trajet. La forme intercostale du zona est la plus fréquente. Des vésicules cutanées accompagnent la douleur, ce qui permet de faire le diagnostic.

Publicité

Quel bilan faut-il pratiquer face à des douleurs thoraciques à la respiration ?

Toutes les douleurs thoraciques persistantes ou répétitives nécessitent de réaliser un bilan cardio-pulmonaire. Lorsqu'elles sont aggravées par la respiration, une consultation médicale s'impose, au cours de laquelle le médecin pratiquera une auscultation pulmonaire afin de s'orienter vers un éventuel épanchement pleural ou un pneumothorax. Un examen cutané minutieux recherchera des lésions vésiculeuses évocatrices d'un zona. Une radiographie pulmonaire peut être prescrite. Elle permettra d'éliminer ces diagnostics. Un bilan cardiologique doit également être réalisé, avec notamment un électrocardiogramme pour éliminer une pathologie cardiaque. Si tous les examens reviennent normaux, on peut conclure à une névralgie intercostale. Celle-ci nécessitera simplement un traitement antalgique et éventuellement de la relaxation ainsi qu'une prise en charge du stress ou de l'anxiété.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X