Sommaire

Nez bouché, écoulement nasal, éternuements, mal de gorge… Il y a de fortes chances pour que vous ayez attrapé un rhume. Très fréquent en hiver et aux changements de saison, il n’en reste pas moins désagréable. Rassurez-vous : il est possible de soulager ses symptômes efficacement, de façon tout à fait naturelle.

Rhume : méfiez-vous des médicaments en vente libre

Dans son hors-série de novembre-décembre, 60 millions de consommateurs - en partenariat avec la revue Prescrire - alerte sur les risques des médicaments sans ordonnance, et notamment ceux indiqués contre le rhume : DolirhumePro, RhinAdvil, RhumaGrip... Ces derniers contiennent de la pseudoéphédrine, un vasoconstricteur dangereux pour le système cardiaque.

“Depuis longtemps on sait que les vasoconstricteurs ont une petite efficacité pour décongestionner le nez”, explique Bruno Toussaint, directeur éditorial de la revue Prescrire. “Mais les effets peuvent aussi s’observer ailleurs sur le corps. Quand les vaisseaux se resserrent dans la muqueuse nasale, on respire mieux. Quand c’est une vasoconstriction dans le cœur ou le cerveau, les conséquences sont l’infarctus ou l’AVC”.

D’après l’expert, les risques - même s’ils sont rares - sont complètement disproportionnés au regard de l’efficacité passagère de ces médicaments sur le rhume. Autrement dit, mieux vaut avoir le nez bouché un ou deux jours de plus, plutôt que risquer une attaque cérébrale. D’autant que d’autres remèdes, plus doux, peuvent aussi soulager les symptômes de la rhinopharyngite.

Les remèdes naturels contre le rhume

Les solutions naturelles qui s’offrent à vous en cas de rhume sont nombreuses : diffusion ou inhalation d’huiles essentielles, tisanes de plantes, remèdes homéopathiques, produits de la ruche, zinc, alimentation adaptée...

Vous pouvez également faire un lavage de nez, dès les premiers signes de rhinopharyngite, afin de faciliter l’écoulement du mucus et d’éliminer les germes. Vous pouvez opter pour un spray acheté en pharmacie, bien qu’un lavage avec du sérum physiologique suffise généralement. Celui-ci se compose d’eau purifiée additionnée de chlorure de sodium.

Inclinez la tête sur le côté, introduisez l’embout de la dosette dans votre narine, appuyez fermement sur l’ampoule pour faire sortir le liquide, de manière à ce qu’il s’écoule ensuite par l’autre narine.

Les huiles essentielles efficaces contre le rhume

Pour combattre efficacement le rhume, optez pour des huiles essentielles qui possèdent des propriétés antivirales ou anti-infectieuses, expectorantes, décongestionnantes ou qui boostent le système immunitaire. Parmi les plus efficaces, on peut citer :

  • L’huile essentielle d’eucalyptus radié ;
  • L’huile essentielle de ravintsara ;
  • L’huille essentielle de lavande officinale ;
  • L’huile essentielle de niaouli ;
  • L’huile essentielle de pin sylvestre ;
  • L’huile essentielle de romarin ;
  • L’huile essentielle de menthe poivrée ;
  • L’huile essentielle de thym ;
  • L’huile essentielle de cannelle de Ceylan.

Inhalation, friction, voie orale : les modes d’utilisation

L’inhalation d’huiles essentielles est un remède anti-rhume efficace. Elle permet d’accélérer la guérison, mais aussi d’enrayer une sinusite, par exemple. Lorsqu'on respire la vapeur obtenue après avoir déposé 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle dans de l’eau bouillante, le nez se dégage. Le patient respire mieux, son nez coule moins, les sinus sont désobstrués et le mal de tête s’estompe.

Vous pouvez également appliquer une ou deux gouttes d’huiles essentielles diluées dans de l’huile végétale sur les sinus ou à la base du nez s’il n’est pas irrité par le mouchage, et masser doucement. Ou encore avaler une goutte d’HE de thym à linalol sur une cuillère à café de sucre. Chaque type d’application aura une action différente. Dans cet autre article, nous vous détaillons plus spécifiquement quelles huiles utiliser, comment et dans quelles quantités.

Rhume : les règles d’usage des huiles essentielles

Pour bénéficier des bienfaits d’une huile essentielle contre le rhume, il est recommandé de demander conseil à son pharmacien, ou à un médecin spécialisé en aromathérapie. En effet, bien que naturel, ce type de remède n’est pas anodin. Il faut donc respecter leur posologie, et se renseigner sur leurs éventuels effets indésirables et contre-indications avant de les utiliser.

Les huiles essentielles sont des produits thérapeutiques qui possèdent des principes actifs relativement puissants. Cela implique le bon respect des précautions d’emploi. Elles sont, en outre déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans et aux personnes qui présentent certaines pathologies - allergies, cancers...

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Médicaments sans ordonnance, que garder, que proscrire ?, 60 millions de consommateurs, novembre-décembre 2020. 

mots-clés : Huile essentielle
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.